« C’est l’apocalypse » : L’amour est dans le pré, Pierre et Frédérique effondrés, ils témoignent

Coup dur pour Pierre et Frédérique ! Le couple star de « L’Amour est dans le pré » a récemment vécu l’« apocalypse » à cause des intempéries.

Source : Capture Instagram

« L’amour est dans le pré » est sans aucun doute la plus célèbre émission de dating du PAF. Diffusée sur M6 depuis 2005 et orchestrée par la pétillante Karine Lemarchand, elle fédère à chaque saison des millions de téléspectateurs qui sont friands de suivre le parcours amoureux des agriculteurs.

Véritables stars du programme, les nombreux agriculteurs en question ont pu trouver le grand amour et c’est d’ailleurs le cas de Pierre. Souvenez-vous, en 2012, lors de la saison 7, il rencontre Frédérique, sa prétendante, et tombe directement sous son charme. De son côté, la jolie brune ne résiste pas non plus à la tendresse du vigneron. Entre les deux, le coup de foudre fut donc réciproque. Et sous l’œil des caméras, ils vont vivre l’une des plus belles romances de l’émission de rencontre champêtre.

Une romance que les deux tourtereaux, dorénavant parents d’un enfant pas comme les autres, n’hésitent d’ailleurs pas à afficher sur les réseaux sociaux. Très actif sur Instagram, le couple partage régulièrement des photos montrant leur forte complicité, et ce, pour la plus grande joie de leurs abonnés qui comptent plus de 100 milles.

Toutefois, outre leur bonheur, il arrive également que Pierre et Frédérique partagent leur moment de galère, comme récemment dans une série de stories.

Les départements en vigilance orange

À cause des violents orages, Météo France a décidé de placer en vigilance orange 65 départements dont le Gers où se trouve le couple d’agriculteurs. « Très forte activité orageuse cet après-midi et ce soir des côtes de Manche au Nord-est et jusqu’au sud-ouest de pays. Sont attendues localement pluies intenses, fortes grêles et violentes rafales de vent », peut-on notamment lire dans le bulletin de l’institut météorologique, le samedi 4 juin 2022.

C’est l’apocalypse dans le Gers

Frappés en plein fouet par ces intempéries, Pierre et Frédérique ont pris d’assaut leur compte Instagram commun pour faire part de leur douleur. Ainsi, dans ses stories, le couple témoigne des dégâts du mauvais temps sur les terres qu’il cultive.

Selon les dires de Pierre, dans le Gers, c’est carrément « l’apocalypse ». En total désarroi, le père de famille, qui s’est blessé à cause de la grêle, a fait un malheureux constat.

« C’est terrible, il n’y a plus rien, il n’y a pas de mots « , a-t-il dit.

Néanmoins, il reste lucide face à la situation comme en témoignent ces propos :

« Il y a des jours comme ça, nous on a toujours la patate, mais là franchement, voilà (…) C’est notre métier, on le sait, on n’a pas le choix. On sort d’un épisode de gel et derrière on embraye avec la grêle, il y a de la casse. Il y a des jours, je comprends qu’il y en ait qui passent à autre chose. »

Fortement attaché à leurs activités, il est évident que le couple va se soutenir mutuellement dans cette dure épreuve. À noter que depuis le mois d’avril 2013, ils sont les heureux parents d’un petit garçon nommé Gabriel, doté d’une grande intelligence.

« Il a un QI de 147 »

Le petit Gabriel fait beaucoup la fierté de ses parents. Selon les dires de sa maman, le garçon âgé de 9 ans est aussi sensible qu’eux. Pour information, il y a quelques années, il a été diagnostiqué HPI (Haut Potentiel Intellectuel). Invités dans le podcast Parents d’abord de Télé-Loisirs, Pierre et Frédérique se sont confiés à cœur ouvert sur le sujet.

D’après le patriarche, ils ont découvert que Gabriel est HPI quand il était en petite section. Celui-ci était « un peu moins enthousiaste » et avait « un moment de blues et de cafards ». De son côté, la matriarche a affirmé que son petit ange utilisait toujours les bons mots au bon moment, qu’il faisait des puzzles compliqués et montrait plus d’intérêts sur des choses qui n’étaient de son âge, comme regarder des documentaires.

Les inquiétudes

Inquiets comme le seraient tous les parents, Pierre et Frédérique ont décidé de parler du cas de leur fils à sa professeure de l’époque, qui leur a alors parlé du HPI, chose qu’ils ne connaissaient pas du tout. Si dans ce genre de situation, certains parents auraient demandé à leur enfant de ne pas être différent et de s’intégrer aux autres, Pierre et Frédérique, avec le conseil de leur psy, ont quant à eux choisi la carte du dialogue.

« On lui a fait passer un test, il a un QI de 147, c’est même au-dessus du premier palier de précocité. On lui a dit qu’il était différent, qu’il était né comme ça, qu’il avait le droit d’être comme ça. On lui a dit qu’il rencontrerait des gens qui ne comprendraient pas cela mais que le but n’était pas qu’il ne soit plus lui-même. »

Heureusement que le petit Gabriel a des parents très ouverts d’esprit qui seront toujours présents pour l’épauler et l’encourager à accepter sa différence. D’ailleurs, en 2013, dans les colonnes du magazine Paris Match, le couple formé dans « L’Amour est dans le pré » a clairement fait savoir que même si leur fils ne souhaiterait pas devenir paysan plus tard ou qu’il préférerait les garçons, ils s’en ficheraient. Un bel exemple à suivre !

Accueil / Actualités / « C’est l’apocalypse » : L’amour est dans le pré, Pierre et Frédérique effondrés, ils témoignent