Cette femme retraitée reçoit une facture de 18.251 euros, le délire, découvrez pourquoi

Une septuagénaire qui réside dans une petite maison du Maine-et-Loire a reçu une facture et en la voyant, elle n’en croyait pas ses yeux.

Source : Pexels

Le 21 octobre 2021, une femme retraitée a reçu une facture qui équivaut à 5.000 m3 d’eau en six mois. Une facture exubérante vue qu’elle consomme 250 fois moins qu’en temps normal. Découvrez l’intégralité de l’histoire.

Elle a fait appel à sa fille

En recevant sa facture d’eau, elle est restée bouche bée. Cette habitante du petit village de Mûrs-Érigné (Maine-et-Loire) ne s’attendait pas à être confrontée à un tel montant lorsqu’elle reçut la lettre d’Angers Loire Métropole : 18 251 euros, précise Ouest-France. Soit l’équivalent d’une énorme consommation de 200 piscines de 25 mètres, ce qui représente 5 000 m3 d’eau. En temps normal, elle ne consomme que 20 m3, soit 250 fois moins.

Désemparée par la situation, la retraitée a appelé sa fille, qui a tenté de contacter la personne chargée du dossier à Angers Loire Métropole. Selon les dires, lorsqu’elle parvient à avoir quelqu’un, on lui répond qu’elle doit faire un recours à titre gracieux et envoyer plusieurs pièces justificatives. Les deux femmes ont retrouvé un relevé de travaux d’Angers Loire Métropole datant de février 2020 après le changement d’un compteur. Alors qu’un ancien indice affichait 1,43, le nouveau était à 6,600. Suffisant pour prouver l’erreur ? Non, selon la commission, qui a refusé le recours en mars dernier.

Le dossier est ressorti

La situation était pénible pour la mère et la famille, qui malgré un recours auprès du médiateur de l’eau est une nouvelle fois rejetée. Il aurait fallu présenter une « preuve d’une fuite importante », disent-ils. Or, la retraitée n’a pas de fuites. Par ailleurs, depuis trois mois, sa consommation est redevenue normale (11 m3), détaille Ouest-France. Il semble que le nouvel indice n’ait jamais été relevé lors de son installation. Décrite comme vivant « dans un stress perpétuel » par sa fille, la femme de 78 ans ne sait plus quoi faire.

Le vice-président d’Angers Loire Métropole, qui est aussi le maire de la commune des Ponts-de-Cé, confirme avoir été informé de la situation et avoué :

« Nous ressortons le dossier, qui a effectivement été soumis à un recours, et nous allons apporter des réponses. »

Des experts vont-ils se rendre sur place ? Ou bien l’erreur administrative sera-t-elle constatée ? Le retraité attend maintenant des réponses rapides.

Source : Pexels

Elle reçoit une facture d’eau de 50 000 €

Une habitante de Cahors (Lot) a vécu la même chose. En effet, cette femme a reçu une facture d’eau s’élevant à plus de 50 000 €. Elle a d’abord demandé un dégrèvement d’impôts, qui lui a été refusé par l’agglomération du Grand Cahors. Or, la locataire a été victime d’une fuite indétectable de son logement. L’organisme lui a depuis donné raison et considère que le dossier est clos.

L’habitante de Cahors vivait seule avec son petit garçon dans une maison à Cahors (Lot). Un mois de septembre, la femme a reçu un courrier signé par Éric Fage, le directeur du Grand Cahors, qui indiquait :

« Pour rappel, les factures d’un montant de 6 971,97 € […] et d’un montant de 43 326,25 € […] vous ont été adressées respectivement fin novembre 2020 et fin mars 2021. »

Des huissiers ont été mandatés et des demandes de saisies sur salaire ont été lancées. Heureusement pour la Cadurcienne, son employeur a refusé les saisies, jugeant ces factures disproportionnées. Suite à des vérifications, une fuite d’eau a été détectée après le compteur à l’extérieur du logement.

« Mon propriétaire a été alerté. Nous avons dû creuser à l’extérieur pour identifier la fuite et la réparer. C’est enfin fait », raconte l’habitante.

Mais les problèmes ont continué. La demande de dégrèvement que la locataire a formulée auprès du Grand Cahors a été refusée, car elle dépassait le délai de deux mois pour ce type de recours. Il semble toutefois que la situation se soit débloquée depuis.

Accueil / Actualités / Cette femme retraitée reçoit une facture de 18.251 euros, le délire, découvrez pourquoi