Comment sculpter une lanterne citrouille pour Halloween en toute sécurité

Par Julie.D, le 30 Octobre 2018, dans lifestyle
Rejoins Foozine sur FB  

Lors de la fête d’Halloween, les citrouilles illuminées que l’on appelle Jack’O’Lantern est un élément de décoration incontournable. C’est en tout cas une tradition aux Etats-Unis ! Apprenez comment les découper, les creuser, et les décorer en toute sécurité !

Citrouilles Halloween

Les étapes pour sculpter une lanterne citrouille

Le choix de la citrouille est une première étape essentielle. Préférez-la de taille moyenne et à peau lisse. Cela facilitera la découpe. Commencez par découper le chapeau. Il suffit pour cela d’insérer la lame du couteau en biais. Gardez bien le chapeau et retirez la chair et les pépins de la citrouille avec une grosse cuillère. Dessinez ensuite les parties du visage de votre citrouille avec un gros feutre, et découpez-les elles aussi. Il ne vous reste plus qu’à placer des bougies chauffe-plats à l’intérieur avant de replacer le chapeau ! Pensez à y percer de petits trous pour éviter que les bougies ne s’éteignent. Pour que votre citrouille se conserve bien, pour pouvez asperger l’intérieur de laque ou de jus de citron. Et gardez-là bien au sec !

Les règles de sécurité à respecter

Si découper une citrouille lanterne pour Halloween est une activité divertissante, c’est également dangereux. Les urgences recensent de nombreuses blessures chaque année ! Coupures et brûlures sont en tête des accidents. Il est donc essentiel de respecter quelques règles simples de sécurité. La peau de la citrouille est particulièrement épaisse. Le couteau peut rester bloqué à l’intérieur et en sortir brusquement. Il peut aussi glisser sur la peau au moment où vous essayez de l’enfoncer. Ne mettez pas non plus votre main à l’intérieur de la citrouille au moment de tailler le visage ! Il faut savoir qu’il existe des outils sécurisés dédiés à cette activité. Pour éviter les brûlures, pensez aux ampoules à LED !

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.