« Complètement torpillé » : Jean Reno en prend pour son grade après sa venue au Grand Prix !

Sur les réseaux sociaux, Jean Reno en a pris pour son grade après sa venue au Grand Prix de France au Castellet "Complètement torpillé" !

Source : Getty Images

C’est une célébrité qui n’est pas passée inaperçue. Jean Reno n’a pas réussi à se faire discret lors de sa venue au Grand Prix. Plusieurs internautes ont balancé qu’il avait abusé de la boisson lors de l’évènement.

Jean Reno présent au Grand Prix de France au Castellet

Jean Reno est devenu une icône dans le monde du cinéma. À la tête de nombreux films au succès incroyables, il ne cesse d’étonner les Français par son jeu d’acteur. Mais récemment, il s’est retrouvé au cœur du buzz pour une autre raison.

Jean Reno a fait une apparition très remarquée lors du Grand Prix de France au Castellet. En présence de sa famille Zofia Borucka, il a profité de cet évènement très apprécié par de nombreuses célébrités.

Dans une interview accordée à une journaliste, l’acteur a confié sur sa passion pour la Forme 1 : « J’aime beaucoup cette ambiance. J’aime beaucoup ce sport et je connais certaines personnes dans ce sport depuis très longtemps ».

Avant d’ajouter : « Donc j’ai beaucoup de raison de venir quand je peux ». En revanche, il a préféré taire le nom de ses grands favoris. Il a révélé : « C’est difficile de dire, je soutiens untel… « .

Jean Reno a avoué : « Je soutiens surtout le Circuit en France. Le Grand prix de France… En France. C’est ça que je soutiens ». Une chose est sûre, il a profité d’un agréable moment. Mais à en croire les internautes, il a abusé de la boisson.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JEAN RENO (@officiel_jeanreno)

« Complètement torché »

Sur Twitter, deux internautes ont balancé sur le comportement Jean Reno. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils n’ont pas fait preuve de tendresse envers le comédien.

Ils ont balancé : « Jean Reno, il s’est enquillé 3 bouteilles de rosé faut le laisser tranquille. » mais aussi « Alors soit Jean Reno commence à se faire très vieux et la chaleur lui tape sur la tête. Soit, il est complètement torché ».

Des messages assez durs envers l’acteur. Le dernier message lui rappelle d’ailleurs son âge. Et cette critique n’est pas toujours très facile à vivre pour le principal concerné. Et pour cause, il a peur de l’amour.

Dans une interview accordée au Parisien, Jean Reno a avoué que la mort le terrifiant. « Il y a des soirs, je n’en dors pas ». Et, il ne peut s’empêcher de penser à tous ses proches qui ont perdu la vie.

Il a tout de même avoué : « L’humain, s’il ne mourait pas, il ne vivrait pas ». Avant d’ajouter : « C’est difficile à accepter. Parce que je suis à un âge où on pense à la mort tous les jours ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JEAN RENO (@officiel_jeanreno)

L’acteur a peur de la mort

Jean Reno profite donc à fond de sa vie, mais aussi de sa famille. Il a d’ailleurs avoué que son dernier projet lui avait permis de se rapprocher de ses enfants. « J’ai deux filles ».

Jean Reno a aussi expliqué : « Et cela m’a permis de me poser plein de questions grâce à cette série. Je vais leur redemander cet été, à ma manière : ‘Est-ce qu’on a des choses à se dire ?' ».

Il a d’ailleurs révélé : « Je parle comme ça à ma famille. Je les mets tous en face de moi, souvent, je le fais à table. D’abord, je me lève. Et je leur dis : ‘Je vous aime tous’. Parce que mon père était un taiseux« .

Le comédien a expliqué : « Il n’avait pas de gestes envers moi. Il pensait que tout passait par le regard. Ce n’est pas vrai ». Par la suite, Jean Reno a pris la parole au sujet de son père.

L’acteur aperçu dans la série espagnole, « Qui a tué Sara », a rapporté : « Mon père ne parlait pas beaucoup, il n’avait pas de gestes d’affection, de tendresse envers moi. Car il était du 19ᵉ siècle ».

« Mais en même temps, il m’a construit, il m’a construit… ».

Accueil / People / « Complètement torpillé » : Jean Reno en prend pour son grade après sa venue au Grand Prix !