Coulisses de Koh-Lanta : Corentin se livre sur son aventure

Par corentinoff, le 27 Novembre 2017, dans voyage
Rejoins Foozine sur FB  

« Durant toute l'aventure, le mot "sexe" n'existe pas ». Sexe, hygiène, tournage, Corentin, nous dit tout sur les coulisses de Koh-Lanta

Il y a quelques mois, Foozine vous présentait les meilleurs tweets de lancement de Koh-Lanta 2017. Aujourd'hui l'heure est au bilan ! Retrouvez mon interview sur les coulisses de Koh-Lanta au Cambodge.

Corentin de Koh Lanta

La question que tout le monde se pose : qu’en est-il des rapports intimes et de la drague sur Koh–Lanta ?

Durant toute l'aventure, le mot "sexe" n'existe pas. Même si la plus belle femme du monde nous fait des avances et qu'on est célibataire, rien ne fonctionne… C'est un sujet qui revenait assez souvent sur le camp, même après notre sortie. Pour certains, même après être rentrés en France, cela ne fonctionnait toujours pas, il fallait attendre encore quelques jours. Mais je ne citerais personne !

Quand le corps est en mode survie il ne pense pas à la reproduction.

Après la question du sexe, celle des odeurs, est-ce qu'elles pouvaient vous couper l’appétit sur le camp ?

En plus d'être privé de nourriture, la question de l’hygiène posait en effet problème. Mais de vous à moi, quand on est affamé on ne pense même plus à l'hygiène, on pense juste à manger. Durant le tournage, on ne se lave pas, on ne se rase pas, nos habits sont sales et on ne sent pas bon. Mais le plus important reste quand même la nourriture donc non, les odeurs ne nous coupent pas l’appétit !

Comment faisiez-vous pour vos besoins, aviez-vous des toilettes à disposition ?

Non il n’y a absolument aucune installation quelle qu’elle soit sur la plage où nous vivions.

Entre nous, nous établissions des règles. Par exemple, pour faire la grosse commission, on avait un code : on disait "Je vais donner à manger aux poissons" et à chaque fois on allait le plus loin possible du camp. Au final, on allait tout le temps dans la mer, c’est le plus hygiénique.

Mais de vous à moi quand on ne mange pas, on va que très rarement aux toilettes. Durant ma saison, certains n'y sont pas allés pendant plus de 17 jours !

Koh Lanta

Quels sont vos relations sur le tournage avec les équipes de production ?

Durant le tournage, la production est relativement cool, ils ont beaucoup d'empathie, ils savent que ce que l'on subit est très difficile. Mais, ce n’est pas pour autant qu'ils sont proches de nous ou qu'ils nous dévoilent des informations.

Par exemple, mon tournage se déroulait durant les élections présidentielles en France et aux États-Unis. Et pourtant, même en insistant nous n'avons eu aucune information quant aux résultats.

Le personnel est briefé, Koh-Lanta ça rigole pas ! Juste de la survie et du dépassement de soi... Au final c'est peut-être pas plus mal !

Tu penses que c’est parce qu’il s’agit de Koh-Lanta ou c’est comme ça sur chaque émission de télé ?

Pour avoir fait une autre émission, les caméramans (souvent les mêmes) sont plus proches des candidats. Ils répondent la plupart du temps à nos questions, sont plus ouverts, la production ne leur interdit pas forcément d'être proches de nous, l'ambiance est plus cool.

Comment vous remplissiez vos journées sur Koh-Lanta ? On a du mal à imaginer votre quotidien et le rythme que vous pouviez avoir..

Le plus long dans les coulisses de Koh-Lanta, c'est l'attente. Du moment où on reçoit la bouteille pour disputer une épreuve (confort ou immunité), il peut se passer plus de 4 heures.

On doit attendre que le bateau vienne nous chercher, que tous les caméramans soient en place. Une fois arrivé on est en stand-by, on attend encore. C'est une grande institution et il y a énormément de personnes qui travaillent pour la production, donc cela prend du temps de tout mettre en place.

Nous avons de la crème solaire à disposition. Mais honnêtement, le temps passe lentement lorsqu'on patiente sous des tentes en plein soleil. Et ça bien sûr ce sont pour les journées où il y a épreuves. Il faut savoir qu'en moyenne 1 jour sur 9 est sans épreuve. Pendant ces jours là, on s'occupe du bois, du feu, d'entretenir la cabane etc. Mais bon c'est quand même très long, il faut être fort mentalement.

Les caméramans sont pratiquement toujours présents sur le camp, hormis la nuit où ils peuvent s'absenter un petit peu, mais dès qu'il y a un mouvement d'un d'entre nous, ils arrivent très rapidement. En gros, les meilleures journées ce sont celles où on rentre assez tard, avec une victoire à la clé. Celles où nous avons le temps de faire ce que nous avons à faire et pas le temps de s'ennuyer. Si en plus il ne pleut pas, c'est parfait. Chose quasiment impossible dans notre saison !

Peux-tu nous dévoiler deux anecdotes de ton aventure qui pourraient intéresser les lecteurs ?

Enfin, si nous perdons, nous pouvons avoir le conseil le soir même ou le lendemain. Au Cambodge, nous n'avons pas l'autorisation de voyager en mer la nuit. Du coup nous partions tôt et attendions sur place avant que le conseil commence (environ 2 heures) assis par terre ou sur des rondins de bois.

Nous tournions ensuite le conseil, qui dure à peu près 1h et nous ne repartions que très tôt le lendemain matin. Nous logions dans une petite tente, sans confort, en attendant que le jour se lève.

Pour les jeux, bien sûr que nous avons un brief explicatif avant que l'épreuve ne commence. D'ailleurs, celui qui réalise et explique les épreuves est une personne connue du grand public. Ce n'est autre que le barbu... Père Fouras ! Il s'appelle Yann et est très sympathique. Avant de commencer l'épreuve il nous donnait une longue explication pour nous détailler tout de A à Z.

Un article signé corentinoff

Toulousain de 24 ans adepte de voyages et de nouvelles aventures. Anciennement responsable d’agence immobilière, je profite aujourd’hui de mes expériences vécues pour découvrir de nouvelles choses.