Décès de Naomi Musenga : une 'dizaine d'affaires' similaires

Par Foozine, le 24 Mai 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

L'affaire tragique de Naomi Musenga décédée en décembre, ne semble pas être la seule, selon Agnès Buzyn la ministre de la Santé, il y aurait une dizaine de cas similaires à la mort de la jeune femme de 22 ans qui n'a pas été prise en charge assez rapidement par le Samu.

Pour la ministère, le décès de Naomi a permis de révéler des dysfonctionnements, c'est pourquoi elle a demandé aux différentes agences régionales de santé, de faire remonter ce qu'elles avaient à leur connaissance.
Décès de Naomi Musenga : une 'dizaine d'affaires' similaires
'Il y a eu une prise de conscience, je pense, dans les services des Samu de la nécessité de faire remonter les dysfonctionnements, ce qui n'était pas le cas avant'
Décès de Naomi Musenga : une 'dizaine d'affaires' similaires
Agnès précise que les Samu traitent 25 millions d'appels par an : 'Il faut que les familles soient prévenues, que les familles soient informées, il faut que, évidemment, les hôpitaux prennent leurs responsabilités, il faut surtout qu'on fasse en sorte que ça ne survienne plus, ou, en tout cas de moins en moins.'
Décès de Naomi Musenga : une 'dizaine d'affaires' similaires
'Avant que cet accident grave survienne, nous avions déjà lancé une réflexion avec Gérard Collomb, sur l'articulation des numéros d'urgence entre eux, entre les pompiers et le Samu' Un seul numéro est certes plus simple à mémoriser mais cela mettrait plus de temps pour joindre le médecin compétant pour répondre à l'appel, ce qui ferait perdre du temps.
Décès de Naomi Musenga : une 'dizaine d'affaires' similaires