Découvrez comment vous pouvez convertir vos RTT non pris en argent !

Il se trouve désormais possible de convertir ses jours de RTT non utilisés en argent. On vous explique tout !

Source : Istock

La nouvelle en question vient de faire son apparition. La conversion des jours de RTT (réduction du temps de travail) en argent, au lieu de les gaspiller, devient désormais une possibilité. Et ce, grâce à une mesure décidée par le projet de loi de finances rectificative (PLFR). Comme indiqué par Le Figaro, la mesure a reçu un large soutien des députés LR, en dépit de l’opposition de la gauche. Elle prévoit de permettre à chacun de décider ce qu’il entend faire de ses RTT. Que ce soit de les convertir en temps ou en argent.

Le fonctionnement des rachats des jours de RTT

Selon Thibault Bazin, un député de LR, cette mesure constitue un moyen de « mieux récompenser le travail et le mérite et d’augmenter les salaires nets des Français ». Or, les salariés qui en bénéficient ne vont pas rester les seuls à en tirer profit… En effet, à en croire cette fois la députée de LR, Véronique Louwagie, la possibilité de monétisation de la RTT mériterait aussi d’«aider les entreprises confrontées à des difficultés pour recruter ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Paye & Cie (@payetcie)

Par ailleurs, le député de LR Pierre-Henri Dumont explique. « C’est une mesure qui a l’avantage d’être efficace tout de suite, de ne rien coûter à l’État et de ne faire que des gagnants, les entreprises et les salariés». 

Le rachat des RTT se fait sur la base du volontariat du salarié. Toutefois, il conviendra de demander l’autorisation de son employeur. Cette mesure de rachat ne vise que les RTT non encaissés. Mais seulement ceux acquis entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2023. Son montant annuel ne dépassera pas 7 500 euros. Et ce, pour l’ensemble des entreprises.

Des avis partagés sur ce rachat

Tout le monde ne partage cependant pas le même enthousiasme que les députés LR. En effet, pour ceux de la Nupes, la perspective de la monétisation (ou non) de la RTT constitue une véritable menace. Et ce, quant à la protection des semaines de travail de 35 heures.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by LawsActu (@lawsactu)

Le député de la LFI, Hadrien Clouet explique ce point de vue. « Cela revient à attenter à la vie de famille, et à la santé des travailleuses et travailleurs. Un droit aussi fondamental que celui au repos ne doit pas être à vendre ». Pour lui, la monétisation des jours de RTT représente une atteinte à la vie privée. Mais également que le temps personnel ne devrait pas faire l’objet d’un rachat ou d’une vente. Selon lui, il n’y a pas de prix pour ce genre de temps. Un temps qui devrait être un temps personnel. 

D’un autre côté, le député de la LFI François Ruffin ajoute son point de vue. « Plutôt que d’attenter aux jours de RTT, ce qu’il faut, c’est relever le salaire minimum et que les gens soient payés au moins 1 500 euros ». En effet, selon lui, le problème ne demeure pas sur les jours de RTT mais plutôt sur le montant du SMIC accordé aux Français. Il explique que ce rachat, sur le long terme, ne bénéficie personne. Et ce, sachant que le salaire minimum ne reste toujours pas assez élevé

Accueil / Actualités / Découvrez comment vous pouvez convertir vos RTT non pris en argent !