Découvrez Monsieur je-sais-tout au cinéma

Par Julie.D, le 14 Mai 2018, dans lifestyle
Rejoins Foozine sur FB  

C’est le 9 Mai 2018 que sort en salles Monsieur je-sais-tout, un film à la fois drôle et touchant sur la rencontre entre un célibataire invétéré et son neveu de 13, diagnostiqué autiste Asperger.

Monsieur je-sais-tout est le dernier long-métrage de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie. Si ce film s’apparente à une comédie, il sert aussi à nous sensibiliser sur un sujet sérieux qu’est l’autisme. Jamais caricaturale, l’histoire retrace la rencontre singulière de Vincent Barteau et Léonard. Une rencontre qui va bouleverser leur existence.

Cinéma – Monsieur je sais tout

Une rencontre tendre et émouvante

Vincent Barteau, incarné par Arnaud Ducret, est un ancien footballeur professionnel de 35 ans qui a vu sa carrière s’envoler suite à une blessure. Ce célibataire endurci, bourru et cynique, est désormais entraineur de foot au centre de formation de La Rochelle. Il est dans l’attente d’une opportunité qui changerait sa vie. Alors qu’enfin un contrat dans un club chinois lui est proposé, il fait la rencontre de son neveu Léonard, un jeune autiste Asperger de 13 ans très doué aux échecs, incarné par Max Baissette de Malglaive.

Vincent et Léo ne le savent pas encore, mais leur vie va s’en voir bouleversée. Il leur faudra cependant du temps et de la patience pour s’apprivoiser et apprendre à mieux se connaître. Alors qu’ils se retrouvent à faire un bout de chemin ensemble, c’est Léo qui se fait la leçon à Vincent. Pour lui, le foot est comme un jeu d’échec. Ses conseils avisés ont tendance à énerver son oncle qui doit pourtant se rendre à l’évidence et reconnaître le talent de son neveu. Ce dernier ne peut en effet s’empêcher de remettre en question les certitudes des gens qu’il croise. Vincent et Léo vont pourtant finir par s’épauler et s’aider l’un l’autre, nouant ainsi une belle relation.

Un film qui va à l’encontre des clichés

Les deux acteurs ont su trouver le juste ton pour aborder un sujet sérieux avec légèreté et sans clichés, faisant ainsi la peau aux préjugés. Cette forme d’autisme, sans déficience intellectuelle, s’accompagne de difficultés relationnelles, d’un besoin de rituels, mais aussi de comportements répétitifs. Et chez Léo, comme c’est le cas pour d’autres personnes atteintes du syndrome d’Asperger, de capacités mentales impressionnantes. De la rencontre de Vincent et Léo ressort une note d’espoir, car entre ces deux individus qu’a priori tout oppose, nait une belle relation. Finalement, peu de choses les différencient.

Ce film s’inspire du livre "Surface de réparation " d’Alain Gillot. Il n’est pas non plus sans rappeler le film « Rain Man » de Barry Levinson, avec Dustin Hoffman et Tom Cruise, sorti en 1989. Ce long métrage n’est à aucun moment caricatural, et Max Baissette de Malglaive est toujours très juste dans son interprétation. Le duo ne tombe jamais dans le pathos ni dans la caricature, ce qui est tout à fait admirable. Un film à voir absolument !

La bande annonce

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.