Des photos d'enfants Kurdes brûlés semblent prouver l'utilisation d'armes chimiques par la Turquie en Syrie

Par Foozine, le 18 Octobre 2019, dans actu

Depuis le 9 octobre, la Turquie a lancé une opération militaire dans le nord de la Syrie contrôlé par les Kurdes. Une offensive qui a déjà entraîné la mort de plusieurs centaines de personnes, dont des civils, et l'exode de dizaines de milliers d'autres.

Des images horribles ont été publiées, montrant des enfants gravement brûlés en Syrie, alors que la Turquie utiliserait des armes chimiques interdites contre les Kurdes.

Les images terribles qui auraient été prises dans un hôpital de Tal Tamr, près de la ville frontalière de Ras al-Ayn, montrent un jeune homme gravement brûlé au haut du corps. Alors qu'il est amené à l'hôpital, on peut l'entendre crier 'Papa, arrête de brûler... je t'en prie' avant que les médecins puissent lui donner une dose de morphine. Il aurait passé 12 heures à l'agonie avant d'être soigné.

1571404893-10.jpg
1571404893-9.jpg

Hamish de-Bretton Gordon, expert britannique en armes chimiques, a déclaré que les brûlures semblaient correspondre au phosphore blanc, une arme chimique interdite qui adhère à la peau et brûle au contact de l'humidité, ce qui signifie qu'elle ne peut pas être éteinte.

1571404892-8.jpg
1571404892-7.jpg

La vidéo ci-dessus a été diffusée par les médias kurdes avec des photos de garçons dans un autre hôpital d'Al Hasakah, également proche de Ras al-Ayn, gravement brûlés au visage.

1571404892-6.jpg
1571404892-5.jpg

Selon les termes de l'accord, la Turquie mettra fin à son assaut sur le nord de la Syrie pendant cinq jours, tandis que les forces kurdes se retireront d'une 'zone de sécurité' d'une largeur de 20 km que le président Erdogan veut créer le long de la frontière.

1571404890-4.jpg
1571404890-3.jpg
1571404891-2.jpg
1571404890-1.jpg