ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales

Des porcs vivants utilisés pour simuler des accidents lors de tests de sièges bébés

Par Foozine, le 02 Novembre 2019, dans actu | 32539 partages

Pour tester des sièges bébés, 15 jeunes porcs vivants ont été attachés pour des simulations de collisions à vitesse élevée, et sept sont morts des suites de l'accident.

En plus d'avoir été soumis à des conditions horribles lors de la simulation, les porcs aurait également été privés de nourriture et d'eau dans les heures qui ont précédé les tests.

1572690349-porcs vivants1.jpg

Lors des tests, 15 porcs, âgés de seulement 70 à 80 jours, ont été attachés avec différents types de ceintures de sécurité et soumis à des collisions à des vitesses élevées allant jusqu'à 50 km/h.

1572690349-porcs vivants3.jpg

Les animaux étaient placés dans un siège avant d'être projetés contre un mur. Ils ont subi diverses blessures, notamment des saignements, des lacérations, des abrasions, des fractures et des ecchymoses internes. Sept d'entre eux sont morts.

Les chercheurs ont justifié leur expérience avec de jeunes porcs en expliquant que leur structure anatomique était 'similaire' à celle des enfants de 6 ans.

1572690347-porcs vivants2.jpg

Les scientifiques ont également insisté sur le fait qu'ils avaient suivi les directives américaines quant à l'utilisation d'animaux de laboratoire, tout en précisant que leur étude avait été approuvée par un comité d'éthique. Mais cette pratique a pris fin aux Etats-Unis dans les années 1990.

C'est honteux de voir ce genre de pratique alors que des mannequins d'essai de collision ont été perfectionnés exprès pour ces tests. Ces mannequins se présentent sous différentes formes et tailles, avec des capteurs à l'intérieur de chacun capables de mesurer les forces d'impact à différents points. En d'autres termes, ils sont en mesure de fournir une représentation beaucoup plus précise des blessures causées par un accident qu'un porc, et sans blesser aucun animal.

Malgré l'existence de ces mannequins, l'entreprise a admis avoir utilisé des milliers d'animaux au cours des dix dernières années, tels que des porcs, des chiens, des lapins, des furets, des rats et des souris.

Avez-vous aimé cet article ?

Walmart s'excuse après avoir vendu des pulls de Noël de 'très mauvais goût'

France - Un chasseur de 70 ans criblé de plombs au visage et au thorax lors d'une battue

France - À 16 ans, forcée de se prostituer plus de 200 fois en 5 jours

Les 'lèvres du démon' sont la dernière tendance malaisante du moment

© 2012/2019 - foozine.com - CGU - Gestion Cookies

Loader Foozine