Des protections périodiques gratuites dans plusieurs universités grâce à la mise en place de distributeurs

Par Foozine, le 09 Septembre 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

En cette période de rentrée scolaire, certaines universités mettent en place des distributeurs de protections périodiques afin de lutter contre la précarité menstruelle.

En avril, quatre idées avaient été soumises pour tous les campus de la Sorbonne : l'aménagement des espaces extérieurs, la création d'espaces de détente collectifs, la végétalisation des campus et l'accès gratuit aux protections périodiques. Sur 1 647 voix, 576 se sont portées vers ce dernier. Le projet avait été proposé par la Brigade des actions féministes en faveur de l'égalité (Baffe) et le collectif féministe de Paris IV. Au total, 30 000 euros vont être investis.

L'université de Rennes 2 s'engage également à mettre en place un accès gratuit à des protections périodiques pour ses étudiantes. 'Durant la semaine de la rentrée, pas moins de 10 000 kits de 18 serviettes ou tampons bio et sans plastique seront distribués gratuitement, de même que 1300 cups et serviettes réutilisables' annonce la page Facebook du BDE de l'établissement.

'Ça va me faire des économies car cela coûte super cher et en plus, ils sont bio et compostables' apprécie Sandra, une élève qui n'a clairement pas les moyens d'acheter ceux-là.

L'université prévoit la mise en place progressive de distributeurs de protections gratuites dans les WC, comme cela a été voté au budget participatif étudiant l'an dernier.

'Je trouve que c'est une bonne initiative. Cela devrait se faire dans toutes les facs, sachant que c'est un bien de première nécessité et que beaucoup d'étudiantes n'ont pas les moyens de s'en procurer' explique Raquel, élève à la Sorbonne.