Eaux contaminées : des microplastiques présents dans les bouteilles de grandes marques, 60 millions de consommateurs alerte !

L'association Agir pour l'Environnement a mis en lumière des microplastiques qui évolueraient dans les eaux en bouteille.

Source : IStock

Vous êtes-vous déjà demandé quelle est la qualité de l’eau que vous buvez. Et qu’elle provienne du robinet ou de bouteilles en plastique ? Selon une étude récente, la situation semble pour le moins alarmante, car des fibres et des traces de microplastiques subsistent dans certaines eaux en bouteille. Foozine vous dit tout.

Si l’on croyait que les microplastiques ne polluaient que la mer, causant d’énormes dommages à l’écosystème, il faut très vite changer d’avis. Ces minuscules fragments peuvent aussi se retrouver dans les eaux en bouteille.

L’association Agir pour l’Environnement tire la sonnette d’alarme. En effet, elle a aussi mis en lumière une matière qui « ne se dégrade pas. », mais « se fragmente en microdébris, en microplastiques« . Après plusieurs analyses, il apparaît que des microplastiques évolueraient dans les eaux en bouteille.

La pollution n’épargne pas les eaux en bouteille

L’eau du robinet n’est pas souvent pas appréciée. Le mauvais goût dicté par le chlore ou la forte concentration de divers polluants, conduisent souvent à choisir l’eau minérale en bouteille. Une eau que l’on suppose avoir de meilleures caractéristiques organoleptiques. Pourtant, la pollution est loin d’épargner les eaux en bouteille !

Le cheval de bataille de l’Association « Agir pour l’Environnement » est la problématique environnementale. Un rapport d’analyse publié par cette association le 21 juillet 2002, révèle que, sur neuf bouteilles d’eau les plus vendues en France, sept contiennent des microplastiques.

Les microplastiques sont de minuscules particules de plastique qui polluent les mers et les eaux et ont un très petit diamètre compris entre 0,33 et 5 millimètres.

Le plastique représente l’un des principaux ennemis de l’écologie, car lorsqu’il se dissout, il peut mettre des dizaines d’années avant de disparaître complètement. Il risque aussi de causer de graves problèmes au corps humain en cas d’ingestion.

Cette étude, qui porte le nom de « Nous buvons du plastique«  nous alerte contre les microplastiques. Pour l’association, « le plastique génère des quantités astronomiques de microplastiques qui contaminent les écosystèmes et les corps humains. Le plastique ne se dégrade pas : il se fragmente en microdébris, en microplastiques. »

Quelles sont les marques concernées ?

Forte de ce constat, l’association « Agir pour l’Environnement » a voulu vérifier si les principales eaux en bouteille vendues en France subissaient ce sort. Elle a fait analyser par un laboratoire spécialisé Neuf eaux en bouteilles. Badoit, Carrefour, Cristalline, Évian (bouteille 100 % recyclée 0,50 cl et bouteille 1 litre.), Perrier (bleue.), Vittel (1 litre et Vittel Kids 0,33 cl.) et Volvic, sont dans la ligne de mire.

L’analyse a confirmé l’omniprésence de ces microparticules. Sept des neuf bouteilles analysées contiennent des microplastiques. Ils sont de quatre types différents : polypropylène (PP), polyéthylène (PE), polyuréthane (PU) et polyéthylène téréphtalate (PET), le plus utilisé pour les bouteilles en plastique à usage unique.

On repère le polyéthylène téréphtalate (PET) par le chiffre 1 sur le fond de la bouteille. « Au vu de leur nature, il semble que l’essentiel de ces microplastiques provienne de la bouteille, du bouchon et du processus d’embouteillage. », renseignent les auteurs du rapport de cette analyse.

Le résultat le plus inquiétant, comme le souligne le rapport de cette analyse, concerne la Vittel Kids, destinée aux enfants. En effet, laboratoire a détecté 121 microparticules par litre. Le rapport est effrayant !  Un enfant consomme environ 131 litres d’eau par an, en moyenne. L’association calcule donc qu’un enfant peut ainsi ingérer près de 16 000 microparticules de plastique chaque année.

Eaux en bouteille vs eau du robinet

Selon le Syndicat européen des eaux en bouteille, en 2019, la France était le 6e consommateur d’eau en bouteille en Europe après l’Italie, l’Allemagne, le Portugal, la Hongrie et l’Espagne.

Les microplastiques contenus dans les produits chimiques toxiques sont libérés dans le corps une fois consommés. Comme il s’agit d’un nouveau phénomène, aucune étude approfondie n’a encore été réalisée. On ne connait pas les effets de l’ingestion de plastique sur la santé humaine.

Et, Agir pour l’environnement rappelle dans son rapport qu’en moyenne, nous ingérons aussi l’équivalent d’une carte de crédit (5 grammes de plastique.) par semaine.

Il est clair que la consommation de microplastiques par le corps peut avoir des effets dévastateurs sur le long terme.

Certaines études avancent même que les microplastiques peuvent aussi avoir des effets au niveau hormonal. Et aussi favoriser la formation de tumeurs. Mais pour être sûr des conséquences causées par ces particules le faut mener d’autres études.

Comme vous pouvez le constater, la situation est préoccupante. Cependant, il existe une solution qui vous permet de protéger la santé et les cellules de vos proches. Et d’apporter votre petite contribution à la protection de l’environnement. La solution est simplement l’eau du robinet !

Vous pouvez aussi investir dans un purificateur à osmose inverse. Il se place sous le robinet et permet de purifier l’eau des microplastiques et de tous les éléments polluants contenus. L’eau qui coule du robinet est donc propre et cristalline. Et vous n’aurez pas le fardeau d’acheter constamment des eaux en bouteille.

Accueil / Actualités / Eaux contaminées : des microplastiques présents dans les bouteilles de grandes marques, 60 millions de consommateurs alerte !