Elle fait des millions de vues en reprenant à la perfection l'hymne à l'amour d'Edith Piaf

Par Foozine, le 12 Juin 2019, dans insolite
Rejoins Foozine sur FB  

Jayde fait des millions de vues sur les réseaux grâce à ses reprises incroyablement bien interprétées ! Elle s'est récemment faite remarquer dans une vidéo dans laquelle elle reprend l'hymne à l'amour d'Edith Piaf.

Si vous n'en n'avez pas eu assez :

Une enfance malheureuse

Edith Piaf est un monument de la chanson française. Elle a d’ailleurs laissé une œuvre impressionnante derrière elle et de nombreux tubes. Sa voix est immédiatement reconnaissable, et ses textes sont d’une grande intensité. C’est d’ailleurs dans les événements tragiques de sa vie qu’elle puisait son inspiration. Elle a en effet connu un destin tragique, ponctué de quelques moments de bonheur. C’est le 19 décembre 1915, à Paris dans le quartier de Belleville, qu’Edith Piaf voit le jour. Sa mère est chanteuse, et son père contorsionniste dans un cirque. Très jeune, elle est abandonnée par sa mère. Son père, qui doit se rendre sur le front, décide alors de l’envoyer en Normandie et de la confier à sa grand-mère paternelle, une patronne de maison close. A ses huit ans, Edith devient aveugle à cause d’une grave maladie des yeux, la kératite. Finalement, elle parvient à retrouver la vue.

Une vie de bohème

Lorsque son père revient de la guerre, ils partent tous les deux sur les routes. C’est ainsi qu’elle découvre l’univers de l’art et de la musique. C’est dans la rue qu’elle chante ses premières chansons et découvre sa voix exceptionnelle. A 15 ans elle décide de partir de son côté et rencontre Louis Dupont, son premier amour. Ils auront ensemble une petite fille en 1933, Marcelle, qui meurt à deux ans d’une méningite. Noyée par le chagrin, elle retourne à Paris accompagnée de la meilleure amie, Simone. Elle chante dans les rue pour gagner sa vie et rencontre Louis Leplée, gérant du cabaret Le Gerny’s des Champ Elysées. C’est d’ailleurs lui qui la nomme « La Môme Piaf ». Jacques Canetti la signe sur son label Polydor et lui fait enregistrer son premier disque : « Les mômes de la cloche ». Lorsque Louis Leplée est assassiné, elle fait la rencontre de Raymond Asso avec qui elle enregistrera « Mon légionnaire ». Il sera aussi son auteur, son coach vocal et son amant. C’est à ce moment là qu’elle rencontre le véritable succès et se fait appeler Edith Piaf.