Elle porte plainte contre les 5 petits copains de son fils qui l'auraient forcé à s'injecter du silicone dans le scrotum

Par Foozine, le 15 Octobre 2019, dans actu

Linda Chapman, une mère de famille australienne qui a perdu son fils de 28 ans, Jack, en octobre dernier parce que ses testicules ont explosé, accuse ses 5 petits amis de l'époque de l'avoir forcé à s'injecter du silicone dans le scrotum.

Jack Chapman, dont le pseudonyme était Tank Hafertepen, avait déjà des images de lui avec des organes génitaux élargis. Il était également connu pour ses injections de 'solution saline' dans son scrotum. Selon son acte de décès, 'l'injection de silicone' figure parmi l'une des quatre causes de sa mort, aux côtés de trois autres liées aux poumons. Selon la mère de la victime, il était sous l'emprise d'un certain Dylan Hafertepen et de ses disciples Daniel Balderas Hafertepen, Charles Osborn, Matthew Scott et Philip Myers.

1571139488-4.jpg

Elle raconte que ces 5 individus arrivaient à faire à Jack tout ce qu'ils voulaient. Ils auraient commencé à le forcer à s'injecter du silicone dans les testicules en 2014 et il n'aurait pas arrêté jusqu'à sa mort. Jack disait clairement sur les réseaux sociaux qu'il arrêterait quand son maître lui dirait d'arrêter, et son maître, c'est Dylan Hafertepen.

1571139487-3.jpg

D'ailleurs, au moment de sa mort, il paraît que ses testicules étaient aussi grosses que des ballons de basket. Le moins que l'on puisse dire c'est que Linda Chapman est complètement traumatisée par cette histoire et n'arrive pas à s'en remettre. Elle estime qu'elle s'est fait voler son fils par ses cinq hommes qui lui voulaient plus de mal que de bien.

1571139488-5.jpg

Le Daily Mail relate que le fils de Linda avait déménagé aux États-Unis pour intégrer club de culturistes gay qui était connu pour s'injecter du silicone dans leurs testicules pour les rendre énormes. On imagine qu'il ne pouvait pas se douter qu'il allait en mourir.

1571139489-1.jpg

Les Chapman prévoient de poursuivre Dylan et les autres en justice car l'héritage de son fils, soit près de 200 000 dollars, devrait revenir à Dylan.

1571139487-2.jpg