Elle réclame plus de 4 millions d'euros après avoir subi une césarienne sans anesthésie

Par Foozine, le 04 Août 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Enceinte de 41 semaines, Delphina Mota a subi une césarienne sans anesthésie dans un hôpital californien aux Etats-Unis. L'histoire s'est bien terminée, avec la naissance de sa petite fille en parfaite santé, mais elle réclame 4 millions de dollars à l'établissement pour faute professionnelle.

La jeune femme de 25 ans s'est rendue à l'hôpital pour déclencher le travail. Une péridurale est immédiatement appliquée pour un accouchement par voie basse. Mais les choses se compliquent et le médecin a décidé de faire une césarienne en urgence car le rythme cardiaque du bébé n'a plus été senti. À partir de cet instant, elle a décrit son expérience comme digne d'un filme d'horreur.
Elle réclame plus de 4 millions d'euros après avoir subi une césarienne sans anesthésie
Dans son accusation, la jeune femme dénonce le fait que l'anesthésiste a été beepé à plusieurs reprises, mais sans réponse, et qu'elle a été attachée à la table d'opération parce que l'anesthésiste n'était pas présent.
Elle réclame plus de 4 millions d'euros après avoir subi une césarienne sans anesthésie
Delphina Mota a 'hurlé à pleins poumons, disant aux docteurs qu'elle pouvait tout sentir, jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse sous la douleur', selon son témoignage.

Toutefois, elle réclame 4,3 millions d'euros à l'établissement, pour faute professionnelle et négligence. Cette somme représente surtout les dommages et intérêts pour le traumatisme physique et émotionnel qu'elle a subi.
Elle réclame plus de 4 millions d'euros après avoir subi une césarienne sans anesthésie