France - Là pour un simple examen de la prostate, il finit amputé des jambes et des doigts

Par Foozine, le 25 Janvier 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

À Nice, un homme qui se présentait à la clinique Saint-Antoine pour un simple contrôle de la prostate en novembre 2016, a finalement été amputé des jambes et des doigts en juillet 2017. Plus de deux ans après le début de l'affaire, celle-ci est loin d'être réglée... Assignée en référé en octobre 2018, la clinique a été condamnée à verser 57 000 euros à Sassi Ayeb, mais n'a toujours pas été jugée sur le fond.

Le 21 novembre 2016, Sassi Ayeb entrait à la clinique pour un contrôle de la prostate. Trois jours plus tard, il était victime d'une forte fièvre et s'est fait hospitalisé à l'Archet 2 où les médecins ont découvert qu'il était porteur de la bactérie klebsiella pneumoniae, à l'origine de maladies nosocomiales.

Sept mois plus tard, il a donc été contraint de se faire amputer des jambes et des doigts.
France - Là pour un simple examen de la prostate, il finit amputé des jambes et des doigts
Aujourd'hui, la clinique Saint-Antoine traîne des pieds pour payer les 57 000 euros et assure que le virement sera fait dans les prochains jours.

En attendant de la recevoir, Sassy Ayeb est sans emploi et sans toit. Sans jambes et sans doigts...
France - Là pour un simple examen de la prostate, il finit amputé des jambes et des doigts