France - Le crâne brûlé suite à une coloration, elle veut porter plainte

Par Foozine, le 07 Mars 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Aurore Bonnefoy, une Vannetaise de 40 ans, a acheté le 18 février dans une grande surface de Vannes, une coloration noir intense de la marque Eugène Perma. Rien de plus normal, jusqu'à ce que tout tourne au cauchemar pour cette femme.

Habituée à faire des couleurs, elle assure avoir réalisé le test d'allergie inclus dans la boîte avant d'appliquer la coloration sur ses cheveux. Mais dès le soir même, elle a commencé à avoir des démangeaisons au niveau des tempes, et la situation a encore empiré les deux jours qui ont suivi.

Son visage a commencé à gonfler et son cuir chevelu devenait très douloureux. C'est seulement quatre jours plus tard qu'elle a décidé d'aller aux urgences. En lui rasant le crâne, les médecins ont découvert des cloques et des traces de brûlure.

coloration. crâne brûlé Aurore Bonnefoy

La Vannetaise qui s'est vue prescrire 15 jours d'ITT compte bien déposer plainte !

Mais la société Eugène Perma s'est défendue de toute responsabilité : 'Il semble que cette consommatrice n'ait pas respecté scrupuleusement les conditions d'utilisation et ait ensuite présenté une réaction de type allergique' a indiqué la direction.

En effet, il est toujours conseillé, et c'est indiqué dans chaque notice, de faire un essai à l'intérieur du coude 48h avant, afin de vérifier qu'on n'est (justement) pas allergique à l'un des produits !