Inflation : le tarif de la viande continuent de grimper, voici celle qui sera maintenant la plus chère… de toutes

La spirale déclenchée par l'instabilité géopolitique qui fait flamber les prix de l'énergie et des matières premières s'abat également avec ses effets sur le secteur de la viande avec des augmentations de prix. La situation actuelle n’est pas la seule responsable !

Source : ShutterStock

A cause de l’inflation, les prix flambent de 4,8%. L’industrie alimentaire, avec la filière de la viande en tête, tire la sonnette d’alarme.

Tout sur l’inflation et ses conséquences sur votre budget alimentation

En France, cela faisait 37 ans que l’inflation n’avait pas atteint une telle progression. En un an, Les prix ont flambé de 4,8%. D’ailleurs, le tarif de la nourriture continue de s’envoler de manière inquiétante.  Que la viande soit rouge ou blanche, en manger coûte de plus en plus cher aux Français. L’augmentations des prix frappe la chaîne d’approvisionnement. Le phénomène s’étend va de l’élevage jusqu’aux prix de gros.

Une filière qui inquiète


En ces temps d’inflation, de l’huile de tournesol ou de la moutarde à un prix raisonnable est devenu purement et simplement impossible. À l’instar de ces deux produits presque indispensables en cuisine, la viande est également devenue un aliment de luxe. Selon les chiffres annoncés par 60 millions de consommateurs, en un an, les prix des produits carnés surgelés auraient augmenter de 4,2%. L’organisme qui défend vos droits annonce également que ce sont surtout les marques de distributeur ainsi celles « premier prix » qui tirent les prix vers le haut, avec une hausse d’environ 6%.

Fin avril 2022, on atteint même un record historique en France, avec une hausse de 5,23% en un mois pour la viande. Selon Jean-François Guilhard, maître artisan boucher et Président de la Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs (CFBCT), ce chiffre va encore augmenter. Foozine constate que l’inflation n’a pas fini de nous causer du tord !

Qui est responsable de l’inflation ?

Cette augmentation inquiétante du prix de la viande s’explique notamment parce que les coûts de production des énergies et des nourritures animales ont fortement augmenté. Cette augmentation a commenté déjà bien avant le conflit russe. Selon l’Insee, en seulement un printemps, les prix à la production des animaux a fait un saut de 13,9 %. Contrairement à ce qu’on croit, ce n’est pas l’assaut de Vladmir Poutine contre son voisin qui a engendré l’inflation.


Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires annonce : « La Russie et l’Ukraine représentent 33 % des exportations mondiales de blé, 20 % de celles de maïs, et 75 % de la production de tournesol ». Tout ceci étant nécessaire à la nourriture des animaux. La baisse de production, de l’ordre de 2% en un an est également une des raisons. Certains éleveurs arrêtent effectivement leur activité car elle n’est plus payante. La rémunération moyenne d’un éleveur se situe entre 10.000 et 12.000 euros par an, ce qui est affreusement bas.

L’énergie pas épargnée


On l’aura compris, cette inflation qui dure les effraie. Le problème des énergies fait également la part belle à cette augmentation. Le fioul pour les tracteurs est également devenu un produit de luxe. Toutes ces raisons évoquées créent un effet domino sur toute la filière. Tous ces facteurs combinés font que ça engendre une augmentation très importante. Selon les économistes, ce taux d’inflation ne serait que la pointe visible de l’iceberg

Volaille, veau, boeuf, porc : la flambée des prix


La majorité des viandes les plus consommées en France sont durement touchées par cette augmentation de prix. Le veau a connu une hausse de prix de 3 % fin 2021. Le lapin a connu une forte majoration de prix, calculée à 6,3 %. Le prix du boeuf est, lui aussi, fortement en hausse : son prix a flambé de plus de 6 % en 2021. Cette tendance continue en 2022 et atteint un niveau jamais été constaté auparavantEn ce qui concerne la viande de porc et le poulet, leurs prix essuient une inflation plus légère. Mais l’on annonce une forte augmentation de leur prix très prochainement.

Pour les autres volailles, les augmentations du prix au kilo se font également sentir. Elles sont de + 3,5 % pour la dinde, + 7 % pour le canard et + 5 % pour la pintade. Cette situation risque encore de se dégrader et de continuer à faire souffrir nos porte-monnaies ! Vivement la fin de l’inflation !

Accueil / Actualités / Inflation : le tarif de la viande continuent de grimper, voici celle qui sera maintenant la plus chère… de toutes