Jean-Jacques Goldman a failli mourir : ce terrible accident qui aurait pu le tuer !

Contrairement aux autres célébrités qui font de leur vie privée un tremplin pour plus de visibilité, Jean-Jacques Goldman n’aime pas emprunter cette voie. Mais cette fois, un détail concernant sa vie de jeunesse a été dévoilé à ses fans.

Source : Getty Images

Jean-Jacques Goldman est une icône de la musique française. Son succès est dû à sa persévérance et à sa passion du métier. Ce qui lui a valu de nombreuses collaborations avec d’autres artistes de renom. Mais saviez-vous que l’auteur-compositeur aurait pu avoir une fin tragique bien avant d’être lancé ?

Jean-Jacques Goldman : Un artiste au potentiel illimité

Depuis quelques années, Jean-Jacques Goldman s’est un peu éclipsé des actualités. Il faut dire que les déclarations sur sa vie privée ne sont pas son point fort. Au contraire, il préfère rester discret. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il a autant réussi sa carrière.

À titre de rappel, Jean-Jacques Goldman possède des dizaines de millions d’albums vendus à son actif. Des titres légendaires comme « Je te donne » ou « Quand la musique est bonne » en sont les principales causes. Encore aujourd’hui, de nombreux chanteurs interprètent les titres de Jean-Jacques Goldman.

Mais ce qui a le plus contribué à la popularité de Jean-Jacques Goldman, c’est son apport dans Les Enfoirés. Un spectacle dont l’objectif est d’apporter un repas quotidien aux personnes les plus démunies par l’intermédiaire de Les Restos du Cœur. À travers cette noble cause, mais également grâce à sa personnalité particulière, Jean-Jacques Goldman est élu plusieurs fois comme la personnalité préférée des Français.

Malgré ses relations compliquées avec son fils, Jean-Jacques Goldman est derrière le succès de nombreux autres artistes. Il leur écrit des chansons, leur propose une mélodie et a, en partie, fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui. Il reste également au plus près de ses admirateurs via ses publications sur Twitter qui provoquent de nombreuses interactions.

Sa vie a été préservée inopinément

L’histoire se passe quand Jean-Jacques Goldman est encore jeune. Dès le lycée, il voulait percer dans le monde de la musique française et a fondé divers groupes. Sa préférence était le rock, même s’il s’ouvre à d’autres horizons maintenant.

À l’époque, il a fondé « The Phalansters », un groupe relativement populaire auprès de la jeunesse d’antan. D’ailleurs, ce dernier a réussi à décrocher plusieurs représentations. C’est précisemment lors d’une d’elles que l’histoire morbide s’est déroulée. Jean Bender, l’ami d’enfance de Jean-Jacques Goldman, raconte dans quelques lignes de son ouvrage intitulé « Il suffira d’un signe ».

Le groupe devait jouer au sein d’un bâtiment très prisé par le public. Mais à cause, ou grâce à un emploi du temps surchargé, ils n’ont pas pu honorer leur engagement. Une autre troupe a pris leur place. Alors que la soirée se passait bien, une incendie s’est déclarée dans l’immeuble.

Selon les détails mentionnés par Jean Bender : « Leur agenda surchargé leur sauve la vie : le 1er novembre 1970, 146 jeunes décèdent dans l’incendie du 5-7, une discothèque près de Grenoble. Phalansters (le groupe de rock de Jean-Jacques Goldman) avait été remplacé au dernier moment ».

Jean-Jacques Goldman ne s’est pas découragé

Comme tout autre être humain empathique, le tragique accident a profondément touché l’artiste au succès intemporel. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de poursuivre sa route.

Même si Jean Bender n’évoque pas le ressenti de Jean-Jacques Goldman sur l’histoire, tout le monde peut le deviner.

Néanmoins, cette histoire a procuré un regain d’énergie à l’auteur de « Famille ». Peut-être est-ce en l’honneur de toutes les personnes décédées. Ou bien sa passion pour la musique a été plus forte que tout.

Accueil / People / Jean-Jacques Goldman a failli mourir : ce terrible accident qui aurait pu le tuer !