La Fête des Mères de Marie-Castille Mention-Schaar au cinéma

Par Julie.D, le 18 Mai 2018, dans culture
Rejoins Foozine sur FB  

Pour dire à votre Maman que vous l’aimez, allez voir La Fête des Mères ensemble au cinéma. Ce dernier long métrage, de Marie-Castille Mention-Schaar, est une comédie dramatique qui dresse le portrait de plusieurs Mères aux parcours éclectiques.

La Fête des Mères est une ode à toutes les Mamans, qu’elles soient bien vivantes ou un souvenir à jamais gravé. Un film dédié aux Mamans boulangères, journalistes, Présidentes de la République, nounous, pédiatres, profs, fleuristes, comédiennes, ou sans emploi. Mais aussi aux mamans possessives, maladroites, bienveillantes, omniprésentes, absentes, culpabilisantes, débordées, aimantes, indulgentes, fragiles, en pleine possession de leurs moyens, ou perdant la tête. Fils ou fille, nous resterons toujours leur enfant, avec l'envie qu'elles nous laissent tranquilles, et l’angoisse qu'elles nous quittent. Jusqu’au jour où nous devons Mère à notre tour, et que nous comprenions.

Sortie cinéma - La fête des mères

Une ode à la maternité et ses travers

Le film repose sur des portraits croisés de femmes issues de catégories socioprofessionnelles différentes, mais qui se retrouvent sur le même pied d’égalité lorsqu’il s’agit de maternité. À travers ce film, Marie-Castille Mention-Schaar semble vouloir rappeler que toutes les mères sont imparfaites, mais que c’est aussi pour ça qu’on les aime.

Un message porté par Audrey Fleurot, dans le rôle d’Anne, une Présidente de la République qui craint de ne pas être à la hauteur dans son rôle de mère, et par Nicole Garcia dans le rôle d’Ariane, une femme qui fait le choix de vivre sa vie alors que son fils Stan, interprété par Vincent Dedienne, l’appelle à longueur de journée. Ce film n’est d’ailleurs pas sans rappeler Joyeuse fête des Mères, un long-métrage de Garry Marshall avec Julia Roberts sorti en 2016, ou encore Bad Moms avec Mila Kunis, et Comme t’y es belle de Liza Azuelos.

Une comédie légère et sincère

Ce film est également l’occasion de retrouver à l’écran Clotilde Coureau, Olivia Côte, Pascale Arbillot, Jeanne Rose ou encore Carmen Maura. La bande-annonce, diffusée il y a un mois, laisse entrevoir une comédie aux accents dramatiques, pour un film définitivement tendre et sincère. L’affiche évoque d’ailleurs celle d’American Beauty, un film américain complexe, sorti en 2000.

La Fête des Mères s’éloigne néanmoins des derniers films de Marie-Castille Mention-Schaar qui abordaient des sujets plus délicats comme la radicalisation des jeunes filles dans Le ciel attendra, sorti en 2016. Noémie Merlant, que l’on retrouve avec plaisir dans La Fête des Mères, avait alors reçu le titre de Meilleure espoir féminin lors de la 42ème cérémonie des Césars.

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.