La reproduction des dauphins et des orques en captivité interdite en France

Par Foozine, le 10 Mai 2017, dans culture

Cette semaine, un arrêté a été signé par Ségolène Royal, l'actuelle Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, prévoyant de garantir le bien-être des dauphins.
Mais une disposition de dernière minute qui met fin à la captivité des dauphins ou des orques dans les bassins a été ajoutée.

Sur le site du Ministère de l'Ennvironnement, de l'Energie e de la Mer on peut trouver les règles énoncées comme suit :
1. Augmentation d’au moins 150 % de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux
2. Interdiction du chlore dans le traitement de l’eau
3. Mise en place d’équipes de soigneurs spécialisés, dont le nombre est en proportion du nombre de dauphins
La reproduction des dauphins et des orques en captivité interdite en France
4. Interdiction des contacts directs entre le public et les animaux ainsi que les immersions du public dans les bassins hébergeant des cétacés
5. Contrôle étroit de la reproduction des dauphins, par un avis de la Commission nationale consultative pour la faune sauvage captive instituée à l’article R.413-2 de Code de l’Environnement. Cette reproduction ne devient possible que si la configuration et la taille des bassins le permettent.
Les établissements existants devront faire les travaux de mise en conformité des bassins dans un délai de 3 ans. Toutes les nouvelles règles s’appliquent dans un délai de 6 mois.
La reproduction des dauphins et des orques en captivité interdite en France
On peut lire dans l'introduction de l'arrêté : ' La reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite. Ainsi, seuls les orques et les dauphins actuellement régulièrement détenus peuvent continuer à l’être, sans ouvrir à de nouvelles naissances. '
La reproduction des dauphins et des orques en captivité interdite en France
Les défenseurs de la cause animale crient victoire, car si la fin de la reproduction des orques était bien prévue, ce n'était pas le cas pour les dauphins. Une disposition prise sans avertir ni les associations de protection animale ni les delphinariums, créant l'incompréhension chez les professionnels conne au Marineland, au Parc Astérix ou à Planète Sauvage.
Rodolphe Delord, président de l'association française des parcs zoologiques et directeur du zoo de Beauval qui a personnellement participé à l'élaboration du texte est dans l'incompréhension la plus totale : 'On avait obtenu un arrêté de très haut niveau avec des avancées. Mais l’interdiction de la reproduction va à l’encontre du bien-être animal car ces animaux sont faits pour se reproduire. Et vous imaginez dans quel état se trouve le personnel qui travaille avec eux ? '
La reproduction des dauphins et des orques en captivité interdite en France