La Wallonie décide l'interdiction prochaine des poneys dans les manèges de foire

Par Emilie, le 06 Mars 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Le 4 août dernier, une vidéo dans laquelle on y voit des poneys tourner en rond dans un manège installé dans une fête foraine à Bruxelles a fait des millions de vues. Depuis, de nombreux internautes se sont révoltés sur cette pratique qui existe également en France.

Depuis la publication de cette vidéo, l'association belge de défense des animaux GAIA a rappelé que ces attractions appelées 'hippodromes de foire' seront interdites dans la région Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2019 et en Wallonie le 1er janvier 2023.

Alors que les propriétaires assurent que leurs poneys sont bien soignés, bien nourris, qu'ils ont droit à de longues périodes de repos, en pâture, et que l'inspection vétérinaire n'a jusqu'ici rien trouvé à redire, le public ne comprend toujours pas pourquoi ce manège est encore présent sur la foire !

Ce qui va être compliqué pour ces forains, c'est de trouver une autre activité pour remplacer celle-ci. Racheter un nouveau manège, c'est un investissement de plusieurs dizaines de milliers d'euros au minimum. Et il faut aussi qu'ils s'adaptent aux demandes des différentes villes dans lesquelles ils seront présents.

La ville de Bruxelles a été la cible de commentaires très négatifs sur les réseaux concernant ce manège à poneys vivants, mais cette pratique existe également en France ! D'ailleurs, de nombreuses personnes ont partagé des vidéos de plusieurs manèges à poneys dans certaines villes Françaises.

Malheureusement, aucune législation n'empêche de tels procédés dans l'Hexagone, raison pour laquelle certains forains s'en donnent à coeur joie. Heureusement, certaines municipalités françaises refusent par principe d'accueillir une telle attraction sur leur commune, comme cela a été le cas de la ville de Douai dans le Nord, qui a annulé la venue d'un manège à poneys l'été dernier. Un acte fort qui, s'il était suivi par d'autres communes, pourrait amener l'Etat à légiférer en faveur des pauvres équidés.

Un article signé Emilie


Écrit quelques articles sur Terre pour foozine avant de partir en écrire sur Mars pour Elon Musk..