L'Androcur, un traitement contraceptif et contre l'acné, multiplierait le risque de tumeur au cerveau

Par Foozine, le 07 Septembre 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

L'Androcur, ce médicament utilisé pour combattre une pilosité excessive ou l'Endométriose peut multiplier par 20 le risque de développer des tumeurs chez les femmes traitées longtemps et à hautes doses. Rendue publique fin août, une étude a été réalisée par l'ANSM et l'Assurance maladie, et montre que le risque de méningiome, une tumeur au cerveau le plus souvent bénigne, est multiplié par 7 pour les femmes traitées, et par 20 après 5 années de traitement. En 2007 et 2015, 500 femmes traitées ont ainsi été opérées d'un méningiome.

Ce risque est connu de longue date et figure depuis 2011 sur la notice de ce traitement hormonal, grâce à une alerte française.

Pour autant, les autorités sanitaires ne jugent pas nécessaire de retirer ce médicament du marché car : 'Il a des bénéfices dans les indications qui sont les siennes' souligne le docteur Race.
L'Androcur, un traitement contraceptif et contre l'acné, multiplierait le risque de tumeur au cerveau
Généralement prescrit contre l'acné ou l'hirsutisme, l'Androcur sert également de traitement contre l'endométriose. On le retrouve aussi comme contraceptif (Diane, Diane 35) en association avec l'éthinylestradiol.

Chez l'homme, ce médicament est préconisé dans certaines formes de cancer de la prostate. Il est également donné à des personnes transgenres afin de diminuer les hormones mâles. Enfin, dans son dosage à 100mg, ce médicament est utilisé dans la prise en charge des agresseurs sexuels afin d'éviter des récidives ( castration chimique)
L'Androcur, un traitement contraceptif et contre l'acné, multiplierait le risque de tumeur au cerveau
Les autorités sanitaires veulent 'repréciser les indications' pour éviter les utilisations impropres. L'objectif est de 'confirmer qu'il ne faut pas l'utiliser dans les pathologies plus légères que celles pour lesquelles il est indiqué, et définir pour combien de temps et avec quelles posologies maximales il doit être prescrit'
L'Androcur, un traitement contraceptif et contre l'acné, multiplierait le risque de tumeur au cerveau