Le challenge #sunburntattoo vous incite à 'dessiner' sur votre corps avec un coup de soleil, c'est stupide et dangereux !

Par Foozine, le 11 Juin 2019, dans mode
Rejoins Foozine sur FB  

Une nouvelle tendance hyper dangereuse revient avec le soleil ! Le #sunburntattoo inquiète sérieusement les médecins car le but est de s'exposer au soleil volontairement avec un pochoir sur le corps, afin de dessiner à la crème solaire, un motif pour faire un tatouage naturel bien blanc par rapport au reste du corps.

Les tatouages sunburn, également appelés tatouages au soleil, ne sont pas un nouveau concept. C'est quelque chose qui perdure chaque été mais qui est toujours aussi dangereux !

1560258743-10.jpg

Attraper un coup de soleil tous les deux ans suffit à tripler vos chances de développer un mélanome à l'avenir. Il est donc non seulement dangereux mais extrêmement irresponsable de faire des tatouages coup de soleil !

1560258743-11.jpg
1560258742-5.jpg
1560258741-6.jpg
1560258741-8.jpg

C'est l'artiste contemporain américain Dennis Oppenheim qui est à l'origine de la mode du tatouage sunburn. Car en 1970, l'artiste s'était photographié avec un livre ouvert sur le torse, avant et après l'exposition au soleil. Une expérience à ne surtout pas reproduire, surtout en cette période caniculaire qui arrive...

1560258741-9.jpg
1560258740-2.jpg
1560258740-3.jpg
1560258740-7.jpg

On tient à rappeler que les rayons UV du soleil UVA et UVB favorisent le développement de cancer de type mélanome. Il ne faut donc surtout pas reproduire ce challenge qui commencer à faire fureur sur les plages !

1560258739-1.jpg

'Des brûlures au deuxième degré causées par des coups de soleil pendant l'enfance, ou encore, cinq coups de soleil attrapés dans votre vie vont doubler les risques de développer un mélanome, la forme mortelle du cancer de la peau' explique une dermatologue.

Différentes brûlures

Un coup de soleil est une brûlure causée par les rayons UV B du soleil. Ces derniers détériorent l’épiderme s’il n’est pas protégé et reste trop longtemps exposé. Il existe plusieurs degrés de brûlures. Une brûlure au 1er degré est responsable d’une peau rouge et douloureuse au toucher, mais qui n’a pas de cloques. C’est la vasodilatation des vaisseaux cutanés qui provoquent cette rougeur. La peau finit par peler et ce coup de soleil disparaît généralement en une semaine. Une brûlure du second degré est plus grave. Des cloques apparaissent dans les heures qui suivent l’exposition. Il ne faut surtout pas les percer ! Il faut compter au moins deux semaines pour que cela commence à aller mieux. Certaines traces sombres peuvent rester plusieurs mois sur la peau.

Comment réagir face à un coup de soleil

Lorsque l’on est victime d’un coup de soleil, il faut boire beaucoup peau et se mettre à l’ombre et au frais. Certaines crèmes peuvent soulager la douleur, de même que le paracétamol. Si cela ne va pas mieux, que vous avez des vertiges et de la fièvre, n’hésitez pas à aller consulter votre médecin. C’est également ce qu’il faut faire si les cloques sont percées car elles risquent de s’infecter. Avant toute chose n’oubliez pas qu’il vaut mieux éviter de s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée, et qu’il faut toujours se protéger avec de la crème solaire ! Certains dermatologues considèrent qu’une personne ayant été victime de plus de cinq coups de soleil avant l’âge de 20 ans aurait 80 % de risque supplémentaire de développer un cancer de la peau.