Le Kenya propose la peine de mort pour les braconniers

Par Foozine, le 17 Mai 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Désormais, les chasseurs qui s'en prennent aux rhinocéros et aux éléphants au Kenya risqueront la peine de mort ! Les braconniers ne resteront plus impunis dans le pays, car pour le responsable politique, les mesures déjà en place sont insuffisantes.

Au Kenya, plusieurs dizaines d'espèces sauvages coexistent, dont les lions, les rhinocéros, les hippopotames, les girafes et autres zèbres.
Le Kenya propose la peine de mort pour les braconniers
En 2017, pas moins de 69 éléphants et 9 rhinocéros ont été tués dans ce pays.
Le Kenya propose la peine de mort pour les braconniers
Le braconnage est tout de même en basse dans le pays, grâce au renforcement de la loi sur la protection des espèces sauvages, mis en place en 2013, qui prévoit une amende de 200 000 dollars.

Cette loi aurait permis de réduire de 85% le braconnage des rhinocéros, et de 78% celui des éléphants.
Le Kenya propose la peine de mort pour les braconniers
Désormais les chasseurs qui s'en prennent aux rhinocéros et aux éléphants pour leurs cornes et défenses en ivoire risqueront la peine de mort !
Le Kenya propose la peine de mort pour les braconniers