Les 13 djihadistes français remis à l'Irak 'seront jugés selon la loi irakienne'

Par Emilie, le 26 Février 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Treize Français accusés d'être des combattants du groupe terroriste djihadiste Etat islamique ont été remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes. Ils 'sont accusés d'avoir commis des crimes et seront jugés selon la loi irakienne, et c'est dans ce cadre que nous agissons' a indiqué lundi le président irakien Barham Slih. Cela signifie qu'ils pourraient être condamnés à mort si la justice irakienne le décide.

Ces 13 Français faisaient partie des centaines de djihadistes détenus en Syrie par les Forces démocratiques syriennes. Au total, 280 Irakiens accusés d'être djihadistes ont été remis aux autorités irakiennes depuis jeudi 21 février.

Les djihadistes français ne peuvent pas être jugés au Kurdistan, État non reconnu où ils étaient détenus. En les transférant en Irak, cela devient en revanche possible, car ils sont soupçonnés d'avoir agi en Syrie et en Irak. Les transférer vers Bagdad arrange la France, car un procès devient possible sur place.

13 djihadistes

Interrogés sur ce sujet, en conférence de presse ce lundi, Emmanuel Macron et Barham Salih, n'ont pas donné l'identité des djihadistes remis aux Irakiens par les forces kurdes. 'Les FDS ont d'innombrables prisonniers et les échanges avec eux font partie des relations bilatérales', a indiqué Emmanuel Macron. 'Dans ce contexte, les décisions n'ont pas à être commentées. Pour les Français transférés, il revient aux Irakiens de le décider. Ces personnes ont le droit d'avoir la protection consulaire' a t-il ajouté.

Un article signé Emilie


Écrit quelques articles sur Terre pour foozine avant de partir en écrire sur Mars pour Elon Musk..