Les internautes se mobilisent pour sauver Nénette, un sanglier apprivoisé qui doit être abattu selon la loi

Par Foozine, le 12 Mars 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Sa mère ayant été tuée alors qu'elle n'était qu'un tout petit marcassin, Nénette âgée de 18 mois, a été recueillie par Régis Héroux, agriculteur à Muids dans l'Eure. Mais pour être en accord avec la réglementation, les gardes fédéraux veulent abattre la femelle qui pèse maintenant 90 kilos, sous 10 jours.

La pétition pour sauver Nénette lancée sur le site Internet Mes Opinions a recueilli 51 868 signatures entre vendredi 8 et mardi 12 mars 2019.

Dix jours, une échéance que redoute Régis Héroux, parce que lui et sa famille se sont habitués à la présence de Nénette sur l'exploitation, mais aussi parce que le sanglier fait le bonheur des enfants, et en particulier des écoliers du regroupement pédagogique.

Avec tout cet engouement, une lueur d'espoir apparaît pour sauver la vie de la femelle mais l'animal n'est pas sauvé pour autant et c'est conscient de cette réalité que Régis a pris contact avec un avocat spécialisé : 'Il doit me contacter très rapidement. J'espère que les fédéraux n'interviendront pas avant. Ils m'ont assuré que je serai prévenu de leur intervention mais à voir l'ampleur que prend l'affaire, ils vont peut-être se raviser. J'espère que non.'

'Nul ne peut posséder à son domicile un animal considéré comme sauvage, exception faite des établissements d'élevage et les élevages d'agrément', c'est toute la rigueur de la réglementation en vigueur.