Les pires perles du Bac 2018, les génies du grand n'importe quoi

Par Foozine, le 12 Juillet 2018, dans insolite
Rejoins Foozine sur FB  

Cette année, 750 000 candidats se sont présentés pour l'épreuve du baccalauréat en France. Et les correcteurs se sont bien amusés avec certaines copies... Deux matières en particulier sont concernées par les perles du bac 2018 : La Philosophie bien évidemment, et l'Histoire-Géographie.

Les perles du bac philosophie 2018 :
Le sujet 'Toute vérité est-elle définitive ?' a inspiré beaucoup d'étudiants :

'La vérité, cela fait bien longtemps que je n'y crois plus. Le monde entier est corrompu et on ne peut rien y faire'

'La vérité, c'est ce qui est écrit par les vainqueurs. Il faut arrêter de raconter des carabistouilles.'

'Le mieux pour ne pas souffrir de la vérité, c'est de se créer sa propre vérité. ainsi il est plus facile d'avoir toujours raison et d'être heureux.'

'La vérité est surtout une histoire de point de vue. Les politiciens par exemple, nous racontent un jour ceci, un jour cela, et dans les deux cas ils nous font croire que c'est la vérité.'
Les pires perles du Bac 2018, les génies du grand n'importe quoi
Le sujet 'L'expérience peut-elle être trompeuse ?' a suscité comme réponse : 'Oui car Mbappé n'a pas d'expérience mais il joue trop bien, donc l'expérience est trompeuse'
Les pires perles du Bac 2018, les génies du grand n'importe quoi
Puis le sujet 'Eprouver l'injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ?'

'Quand j'étais petit, ma grand-mère m'avait interdit de Xbox parce que ma soeur lui avait fait croire que je lui avais lancé une chaussette à la figure. C'était bien entendu faux, et cette injustice m'a poursuivi toute ma vie.'

'Les injustices et la justice, c'est compliqué. On peut citer l'exemple de la mort de Johnny Hallyday. Ses enfants n'ont pas reçu d'héritage, et c'est injuste pour eux car il y a des millions d'euros en jeu !'
Les pires perles du Bac 2018, les génies du grand n'importe quoi