Linky : le compteur payant, mobilisation contre cette surtaxe imposée aux utilisateurs

Les compteurs Enedis Linky sont au centre d’un grand débat. Leur installation oppose en effet les consommateurs et la société Enedis.

Source : Getty Images

Il y a une grave polémique à propos des compteurs Enedis Linky. D’un côté, il y a les consommateurs qui refusent leur installation. De l’autre, Enedis demande alors une surtaxe pour couvrir les frais de relevé. Lisez l’article suivant pour en savoir un peu plus pour cette affaire d’actualité…

Opposition contre l’installation de compteurs Enedis Linky en France

Quelques opposants aux compteurs Enedis Linky se sont rassemblés, le lundi 7 mars, devant le tribunal de Macon dans le département de Saône-et-Loire. Ils refusent l’imposition d’une surtaxe pour les clients rebelles. 2 000 personnes ont fait une plainte contre Enedis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DES BILLES DE BOIS (@desbillesdebois)

Notons qu’avant d’être véritablement un compteur, Linky est un capteur pouvant enregistrer les faits et les gestes de l’utilisateur. Selon Sandrine Larizza, membre de « InfoLinky5G » dans le sud-ouest de Lyon, c’est donc une atteinte à la vie privée. Elle est ainsi parmi les 2 000 plaignants des départements de Bourgogne-Franche-Comté et d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Quels sont les arguments des plaignants et d’Enedis ?

Selon Edouard Rafin, leur avocat, il y a 7 000 plaignants dans toute l’Hexagone. 104 plaignants de Saône-et-Loire se sont rendus à Mâcon pour l’une des premières audiences. En novembre 2020, la cour d’appel de Bordeaux avait déjà accepté le droit de refus de Linky. Cependant, ceci concerne seulement les consommateurs avec un compteur à domicile. Ces personnes anti-Enedi Linky voudraient que cela soit accepté également pour les usagers avec un compteur à l’extérieur de leur maison.

Selon Maître Rafin, cette affaire pose une question de liberté. Il a ainsi rappelé qu’en avril 2020, Christian Estrosi, le maire de Nice, avait demandé à Enedis que les résidences secondaires soient vérifiées si elles étaient occupées ou non. Tout ceci dans le cadre du respect du confinement. L’avocat a critiqué la Commission de Régulation de l’Energie ou CRE qui était d’accord à l’imposition d’une surtaxe de 8,30 € tous les deux mois. Cette surtaxe concerne les consommateurs refusant Enedis Linky et n’ayant pas communiqué leur index depuis douze mois. Cette mesure s’appliquera à partir du 1er Janvier 2023.

Quel est le taux d’installation de compteurs Enedis Linky ?

Ce relevé des index pour les consommateurs refusant le compteur Enedis Linky, et qui ne donnent par leurs index, entraîne un coût pour Enedis. En effet, le gestionnaire doit faire lui-même les relevés des compteurs. La CRE doit alors mettre en œuvre une composante de comptage spécifique pour faire face au coût de la relevée des compteurs.

L’avocat d’Enedis, Gilles Le Chatelier, a mentionné qu’Enedis devrait installer les compteurs Linky dans tous les logements d’ici 2024. Sinon ils doivent payer une pénalité de 50 € par compteur. De plus, Linky n’enregistrait que les données générales de consommation et non le nom ou l’adresse. 34 millions de compteurs Enedis Linky ont été mis en place, sur un total de 37,7 millions, en fin décembre 2021. Selon les estimations de la CRE, 3,8 millions de consommateurs ne possèdent pas encore d’un Enedis Linky. Pour Enedis, l’installation du boîtier connecté exige un investissement de 4 milliards d’euros.

Accueil / Actualités / Linky : le compteur payant, mobilisation contre cette surtaxe imposée aux utilisateurs