Marc Lavoine : sa mère lui donnait un prénom de fille quand il était petit !

Ce samedi 6 août, Marc Lavoine a fêté son soixantième anniversaire. Sa maman, qui rêvait d'avoir une fille, l'a élevé comme une fille. Retour sur son enfance pour le moins particulière.

Source : Getty Images

Marc Lavoine est un chanteur et acteur français né le 6 août 1962 à Longjumeau, en région parisienne. Il grandit à Wissous dans une famille mélomane. C’est son frère aîné qui lui offre sa première guitare. Il a 16 ans lorsqu’il arrête ses études et s’en va à Paris pour s’adonner à ses deux passions : la comédie et la musique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Lavoine (@marclavoineofficiel)


Alors que Marc Lavoine est ouvreur pour l’Olympia en 1979, il rencontre Patricia Coquatrix, la fille de Bruno Coquatrix et lui fait découvrir ses premières compositions. C’est là qu’il rencontre son producteur de toujours Fabrice Albouker. Invité au micro de Didier Barbelivien dans l’émission Dis-moi ce que tu chantes dimanche 13 février dernier en Europe le chanteur a accepté de faire quelques confidences sur son enfance compliquée.

Marc Lavoine à côté de la plaque

« Je n’ai jamais été dans la bonne case, j’ai toujours été un peu à côté de la plaque. « , confiait sans filtre Marc Lavoine au micro d’Europe 1. Invité dans l’émission Dis-moi ce que tu chantes présentée par Didier Barbelivien, l’interprète des yeux révolvers s’est confié sur son enfance pour le moins particulière.

C’est en 1962 que Marc Lavoine a vu le jour. Mais, pour sa mère, avoir un fils a été une grande surprise, voire une déception. En effet, elle rêvait de donner naissance à une fille. Et l’a élevé comme tel et l’a même affublé d’un prénom typiquement féminin.  » Je suis une fille : j’ai été élevé comme une fille par ma mère, qui m’appelait Brigitte et m’avait laissé les cheveux longs. J’étais obligé de montrer mon sexe aux gens pour leur prouver que j’étais un garçon !« , a révélé le chanteur avant d’ajouter : « Tout le monde me prenait pour une fille et j’ai été élevé avec des femmes, donc j’ai une approche différente des choses ».

La gonzesse

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Lavoine (@marclavoineofficiel)

Sur les ondes de Didier Barbelivien, Marc Lavoine a évoqué aussi un souvenir marquant. Alors qu’il accueillait un ami venu en France depuis l’Algérie pour la première fois. « J’ai sorti mon zizi dans l’aéroport d’Orly et j’ai dit ‘je suis un garçon’« , a ajouté coach de The Voice.

Mais, enfant, sa différence lui a valu de nombreuses brimades et critiques de la part de ses camarades de classe. « On m’appelait le gros, la gonzesse, ou le pé** », a confié Marc Lavoine, qui a longtemps souffert de ce complexe. « J’ai été maltraité par ceux qui ont un peu ce pouvoir d’être le type qui rentre dans la bonne case. » a-t-til ajouté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Lavoine (@marclavoineofficiel)

Soit dit en passant, Marc Lavoine l’assume pleinement. En effet même s’il soutient avoir toujours « été à côté de la plaque ». Pour lui, c’est loin d’être dramatique. Bien au contraire ! « Ce qui est important, ce sont ceux qui se retrouvent autour des mêmes choses et il y a plus de gens de ce côté-là. », a-t-il conclu avec philosophie. Aujourd’hui, il ne regrette rien. En effet, c’est en partie grâce à son éducation qu’il a pu cultiver son âme d’artiste. Il a ainsi réussi à  donner le jour à des textes aussi puissants que sensibles.

D’ailleurs, saviez-vous que la maman de Marc Lavoine lui a inspiré l’un de ses plus grands tubes ? Pour. Elle a les yeux révolvers,  « Elle me disait souvent : ‘si tu avais des mitraillettes dans les yeux, il y a déjà longtemps que je serais morte.' », lui disait-elle.

Accueil / Actualités / Marc Lavoine : sa mère lui donnait un prénom de fille quand il était petit !