Marine Le Pen doit se soumettre à une expertise psychiatrique suite à ses tweets sur Daesh

Par Foozine, le 20 Septembre 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

La présidente du Rassemblement national fait l'objet d'une expertise psychiatrique dans le cadre de la procédure qui la vise pour avoir posté des images d'exécutions de l'Etat islamique sur Twitter. Cette expertise est rendue obligatoire par la loi dans les affaires de ce type.

Si Marine Le Pen juge cette expertise hallucinante, c'est pourtant la démarche prévue par le Code de procédure pénale pour les cas de diffusion de messages violents.
En cas de condamnation pour diffusion d'images violentes, la députée risque trois ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, notamment car des mineurs sont susceptibles d'avoir vu les images.
Marine Le Pen doit se soumettre à une expertise psychiatrique suite à ses tweets sur Daesh
Marine Le Pen doit se soumettre à une expertise psychiatrique suite à ses tweets sur Daesh
Dans un message posté ultérieurement, Marine Le Pen publie la notification de la décision ordonnant une expertise psychiatrique, adressée à son avocat par le Tribunal de grande instance de Nanterre, qui date du 12 septembre dernier :
Marine Le Pen doit se soumettre à une expertise psychiatrique suite à ses tweets sur Daesh