Mon Ket, le premier film de François Damiens au cinéma

Par Julie.D, le 24 Mai 2018, dans culture
Rejoins Foozine sur FB  

Découvrez Mon Ket au cinéma, le premier long métrage de François Damiens. Un film entièrement tourné en caméra cachée ! De quoi passer un bon moment, entre scènes absurdes et moments attendrissants.

François Damiens nous livre ici son premier film en tant que réalisateur. L’assurance d’une bonne partie de rigolade. Connu pour ses caméras cachées, sous le pseudonyme de François l’Embrouille, et pour ses différents rôles dans plusieurs films francophones, dont certains cultes comme Dikkenek, le Belge vient de réaliser son tout premier long métrage. Voici ce à quoi vous devez vous préparer !

Cinéma-Affiche-Mon Ket

Une cavale absurde pour un père et son fils

Une première bande-annonce, diffusée le 27 avril dernier, laissait entrevoir quelques images hilarantes du film de François Damiens. On y découvrait un père un peu marginal se rapprochant de son fils pour lui apprendre les choses de la vie. Dans une seconde bande-annonce, ajoutée le 18 mai, l’intrigue se révèle davantage. On comprend alors que ce père vient en réalité de s’évader de prison. Danny Versavel, incarné par François Damien, est en effet incarcéré dans un centre de rétention belge. Danny est en quelque sorte un baraki, c’est-à-dire un type dans foi ni loi, qui ne respecte pas les règles érigées par la société. Lorsque ce dernier comprend que son fils, Sullivan, ne supporte plus cette situation et qu’il commence à prendre ses distances, il prend une décision radicale et s’évade de prison. Danny s’empresse alors d’aller retrouver son fil pour l’entrainer avec lui dans sa cavale et ses petites magouilles, partageant avec lui des moments précieux et des petits bonheurs. À travers cette nouvelle complicité, il souhaite apprendre à Sullivan la vie telle qu’il la voit, c’est-à-dire sans aucune pudeur ni retenue. Alors que l’on s’attend au pire, c’est une relation touchante qui nait devant nos yeux. Le comédien enchaine les situations absurdes et hilarantes, présentées sous forme de sketches. Sans filtre, il dit et fait exactement ce qui lui passe par la tête. Cela faisait déjà quelques années que François Damiens souhait écrire un long métrage sur le thème de la paternité et de la filiation.

Un film tourné en caméra cachée

Ce film se démarque des autres car il a été entièrement tourné en caméra cachée. Hormis François Damiens, son fils interprété par Mattéo Salomone, sa femme jouée par Tatiana Rojot, Christian Brahy dans le rôle de son parrain, et sa seconde femme, tous les personnages du film ne sont pas au courant qu’ils sont filmés. Plusieurs caméras avaient en effet été installées à cet effet. Un procédé familier pour le réalisateur, habitué à piéger les gens dans des situations absurdes et humoristiques. Environ 25 personnes ont ainsi été filmées à leur insu ! Le jeu d’acteur est donc d’une incroyable qualité, car personne ne joue mieux que quelqu’un qui ne sait pas qu’il est filmé. Le film alterne des franches parties de rigolade, et de grands moments d’émotion. Danny croise en effet des personnages d’une grande bienveillance, qui vont se révéler très gentils et humains face à un homme excessif et complètement décalé. Pour incarner ce personnage sans être démasqué, François Damiens devait être maquillé pendant quatre heures tous les jours de tournage.

La bande annonce de Mon Ket

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.