Née à 245 grammes, Saybie devient le plus petit bébé du monde

Par Foozine, le 30 Mai 2019, dans actu

Un hôpital californien a annoncé mercredi la naissance du plus petit bébé, une fille surnommée Saybie par le personnel de l'hôpital, qui pesait seulement 245 grammes lors de sa venue au monde.

La petite fille est née en décembre dernier à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse. Les médecins ont pratiquée une césarienne en urgence à cause de complications qui mettaient la vie de la mère en danger.

Les médecins avaient annoncé à son père qu'il n'aurait vraisemblablement qu'une heure à passer en compagnie de sa fille avant qu'elle ne décède. Mais cette heure est devenue deux heures, qui sont devenues une journée, qui s'est transformée en semaine...

245 grammes

Par miracle, Sybie n'a quasiment connu aucun des problèmes généralement associés aux très grands prématurés comme des hémorragies cérébrales ou des problèmes pulmonaires et cardiaques.

Selon le registre des plus petits bébés au monde, tenu par l'université américaine de l'Iowa, Saybie a battu le record mondial précédemment détenu par un enfant né en 2015 en Allemagne, qui pesait 7 grammes de plus qu'elle.

Prématuré avant 37 semaines de grossesse

Un bébé est considéré comme prématuré lorsqu’il vient au monde avant huit mois et demi de grossesse, c’est-à-dire avant 37 semaines. L’accouchement à terme se fait quant à lui à 41 semaines d’aménorrhée. Il faut savoir qu’il existe trois niveaux de prématurité. La prématurité moyenne, entre 32 et 36 semaines, la grande prématurité, entre 28 et 32 semaines, et enfin la très grande prématurité, avant la 28e semaine. Les accouchements prématurés sont encore aujourd’hui assez fréquents et restent la première cause de mortalité néonatale. Une naissance prématurée peut survenir naturellement ou être provoquée par des médicaments.

Plusieurs causes à une naissance prématurée

Plusieurs facteurs peuvent engendrer une prématurité. Il peut s’agir d’infections comme la listériose, d’un manque de fer provoquant une anémie, d’une chute ou d’un traumatisme, ou encore de malformations ou de fibromes utérins. On trouve également d’autres causes comme des grossesses de jumeaux et des problèmes de placentas. Parfois il est difficile d’identifier la cause mais l’âge peut être responsable, ainsi que le tabagisme, des grossesses trop rapprochées, ou encore une surcharge de travail.

La gestion d'une prématurité

Quand un médecin décide de provoquer un accouchement prématuré, c’est souvent pour faire face à divers problèmes qui mettent la vie du nourrisson et de la mère en danger. Il peut s’agit d’une hémorragie, d’un retard de croissance, d’un diabète gestationnel, ou encore d’une rupture des membranes. Lorsqu’une menace d’accouchement prématuré est détecté, la mère est prise en charge afin de subir différentes analyses. L’objectif est également de retarder au maximum l’accouchement. Elle doit notamment rester au lit et se reposer. Les soins apportés à la mère dépendent de son âge, de son rhésus, de ses problèmes de santé, et de la cause du risque de prématurité.

saybie 245 grammes