Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel

Par Foozine, le 09 Mai 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Naomi Musenga, une jeune femme de 22 ans, avait appelé le Samu pour se plaindre de douleurs au ventre, mais les deux opératrices sur lesquelles elle est tombée, l'ont invité à contacter son médecin traitant ou SOS Médecins. La jeune maman est décédée quelques heures après avoir appelé le Samu de Strasbourg. Un enregistrement de l'appel de Naomi au Samu, obtenu par sa famille, met en cause l'attitude des opératrices face à la souffrance de la jeune femme.

Voici la conversation de la jeune femme avec le Samu :
-Oui, allô !
- Allô… Aidez-moi, madame…
- Oui, qu'est-ce qui se passe ?
- Aidez-moi…
- Bon, si vous ne me dites pas ce qu'il se passe, je raccroche…
- Madame, j'ai très mal…
- Oui ben, vous appelez un médecin, hein, d’accord ? Voilà, vous appelez SOS médecins.
- Je peux pas.
- Vous pouvez pas ? Ah non, vous pouvez appelez les pompiers, mais vous ne pouvez pas…
- Je vais mourir.
- Oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde. Vous appelez SOS médecins, c’est 03 88 75 75 75, d'accord ?
- S'il vous plaît, aidez-moi madame…
- Je peux pas vous aider, je ne sais pas ce que vous avez.
- J'ai très mal, j'ai très très mal.
- Et où ?
- J'ai très mal au ventre (…) et mal partout.
- Oui, ben, vous appelez SOS médecins au 03 88 75 75 75, voilà, ça je ne peux pas le faire à votre place. 03 88 75 75 75. Qu'un médecin vous voie, ou sinon vous appelez votre médecin traitant, d'accord ?
- D'accord [difficilement audible].
- Au revoir.
Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel
Selon le rapport d'autopsie, Naomi est morte des suites d'une 'défaillance multiviscérale sur choc hémorragique', ce qui veut dire que certains de ses organes ont arrêté de fonctionner, mais l'origine de cet état est encore inconnue.
Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel
La famille de Naomi a envoyé un courrier au parquet de Strasbourg pour réclamer l'ouverture d'une enquête afin de déterminer les causes de sa mort.
Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel
'Elle était seule, elle disait qu'elle allait mourir, ses draps étaient souillés. Une personne ne devrait pas mourir dans ces conditions! Aujourd'hui, il faut que ça se sache. Naomi, en tant qu'être humain, tout simplement, avait le droit d'être secourue, d'être prise en charge. Cela ne doit plus se reproduire' dénonce la grande soeur de Naomi.
Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel
Agnès Buzyn, ministre de la Santé s'est dite sur Twitter 'profondément indignée par les circonstances du décès' et tient à 'assurer sa famille de son soutien', et dénonce de 'graves dysfonctionnements'
Pas prise au sérieux par le Samu, une jeune femme décède quelques heures après son appel