Qui veut être mon associé ? : un candidat en détresse face aux investisseurs, les téléspectateurs le soutiennent

Pour cette année, le deuxième épisode de « Qui veut être mon associé ? » s'est tenu le 11 janvier. Un candidat est malmené par les jurys.

Qui veut être mon associé ? : un candidat en détresse face aux investisseurs, les téléspectateurs le soutiennent – Source : Capture M6

Il n’est pas toujours facile de trouver un investisseur pour notre projet. En revanche, pour percer dans le monde professionnel, il faut parfois un petit coup de pouce au premier pas. En connaissance de cause de cette situation, la chaîne de télévision M6 a élaboré une émission. L’émission s’appelle « Qui veut être mon associé ? ». C’est un programme qui facilite l’accès aux investissements pour les entrepreneurs qui veulent agrandir leur société. Pour cela, il faudrait que le projet proposé plaise au investisseur. Ce n’était pas le cas pour un entrepreneur qui a été secoué par les jurys.

Comment fonctionne l’émission « Qui veut être mon associé ? » ?

L’objectif de l’émission « Qui veut être mon associé ? » est de mettre en relation des entrepreneurs avec des investisseurs. Bien évidemment, les chefs d’entreprises recherchent des investissements pour élargir leur société. De l’autre côté, les investisseurs, comme son nom l’indique, cherche à investir pour toucher des bénéficiaires après.

Dans l’émission, les entrepreneurs sont les candidats et les investisseurs sont les jurys. Ainsi, les candidats présentent son entreprise et demandent un apport financier précis contre un pourcentage de leur société. Les négociations se font en tête-à-tête et devant les téléspectateurs. À la fin, si les investisseurs sont convaincus, il y a un contrat d’association suivie d’un investissement.

À l’inverse, si le projet présenté ne plaît pas au jury, il n’y a aucun contrat. L’entrepreneur repart sans avoir gagné un investissement. Lors du second épisode de la saison 3 de l’émission le 11 janvier 2023, un candidat a été malmené par les jurys. Ce n’est pas la première fois qu’un projet ne plaît pas à un jury, mais celui-ci a ému les téléspectateurs.

Qui veut devenir mon associé ? L’entrepreneur, Jean-Gabriel, s’est pris un mur en pleine face.

Avec Marc Simoncini, Delphine André, Eric Larchevêque, Anthony Bourbon, Jean-Pierre Nadir et Isabèle Chevalier, « Qui veut devenir mon associé ? » a repris du service. Un candidat qui s’est pris un mur a marqué les téléspectateurs. Cette situation un peu insolite et triste a fait augmenter l’audience de M6. Que s’est-il passé ?

Jean-Gabriel est un homme d’une quarantaine d’années. Son projet est le concept de visites virtuelles immersives avec des drônes. Déjà, en détaillant ce projet, l’homme a fait apparaître que son chiffre d’affaires était en nette baisse. En plus de cela, aucun des cinq jurys n’était convaincu par son projet.

Le projet de Jean-Gabriel « très compliqué »

Les investisseurs ont détruit le concept d’entreprise de Jean-Gabriel. Tellement le projet de ce dernier était compliqué qu’aucun des jurys n’a voulu mettre les moindres euros dedans. Rapporté par le site d’information Télé Star, publié le 15 janvier 2023, voici les mots de l’une des investisseurs.

« Est-ce que tu n’as pas l’impression de te mettre dans une grosse panade ? Tout cela me semble très compliqué », lui a par exemple asséné Anthony Bourbon, le fondateur de Feed.

Delphine André et Marc Simoncini qui sont tous les deux jurys dans « Qui veut devenir mon associé ? » ont affirmé ne rien comprendre à l’intention de l’entrepreneur. Voici les propos mots de l’ancien patron de Meetic :

« Pour la première fois, les mots me manquent, parce que je n’ai même pas de conseils à vous donner. À part de dire, ne faites plus jamais comme ça ».

Plus la peine de vous expliquer que Jean-Gabriel n’a pas reçu l’investissement qu’il a demandé pour agrandir son entreprise. Les mots des investisseurs paraissent très durs et ont fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux.

« Qui veut être mon associé ? », les jurys méprisés sur les réseaux sociaux

Après cette affaire, plusieurs internautes donnent leur avis sur les réseaux. La plupart sont contre les investisseurs. Selon certains, les jurys étaient trop sévères envers Jean-Gabriel. Voici quelques tweets qui prouvent cela.

« Ils sont grave irrespectueux avec le mec du drone dans qui veut être mon associé »  ou encore « Mais les investisseurs dans qui veut être mon associé ils sont tellement irrespectueux ??? »

L’émission « Qui veut être mon associé ? » est de retour et fait déjà beaucoup de bruit. Pour ne rien rater concernant les actus sur les prochaines épisodes, restez connecté sur notre site d’information.

Source : Telestar

Accueil / People / Qui veut être mon associé ? : un candidat en détresse face aux investisseurs, les téléspectateurs le soutiennent