Marc Simoncini : sa fille est chanteuse et elle a déjà affronté Bilal Hassani

Saviez-vous que Marc Simoncini dans « Qui veut être mon associé ? » était le père d’une chanteuse très connue ? Zoom sur les détails.

Marc Simoncini : sa fille est chanteuse et elle a déjà affronté Bilal Hassani – Source : Getty Images

Marc Simoncini fait partie des hommes les plus influents de France. Son parcours inspirant dans le monde de l’entrepreneuriat a affûté son expertise en la matière. Cette qualité fait de lui un atout majeur à l’émission « Qui veut être mon associé » en tant que juge de projets. Cet homme d’affaires est aussi père d’une chanteuse devenue célèbre par ses propres moyens. On vous en dit plus dans cet article.

Marc Simoncini n’est pas le seul talentueux de sa famille

Ce 4 janvier 2023, M6 a diffusé la 3e saison de l’émission télévisée « Qui veut être mon associé ? ». De nouveaux entrepreneurs vont présenter leurs projets à 5 grands chefs d’entreprises.

Les téléspectateurs retrouveront Anthony Bourbon (créateur de Feed), Delphine André (dirigeante de GCA), Eric Larchevêque (fondateur de Ledger), Jean-Pierre Nadir (fondateur de Easyvoyage, et de Fairmoove), Isabèle Chevalier (fondatrice de Bio-K+) et Marc Simoncini (fondateur de Meetic et Angell). Ce dernier a développé un sens de l’expertise très pointu grâce à une cinquantaine d’entreprises dans lesquelles il a investi.

Il est positionné à la 245e place des individus les plus fortunés de France. C’est donc un homme d’affaires très connu, mais il n’est pas le seul à être célèbre dans la famille. Ce dernier est en fait le père d’une chanteuse à succès, Léa Simoncini.

La jeune fille a toujours voulu se démarquer sans l’influence de son père en choisissant un nom de scène très différent de son nom de famille. Elle s’est alors fait connaître sous le pseudonyme de Seemone.

En 2019, celle-ci arrive à la finale de Destination Eurovision et s’incline devant Bilal Hassani. Mais la jeune fille ne baisse pas les bras. Puis un an après, son premier album reçoit le prix Georges Moustaki.

Léa Simoncini a toujours fait en sorte de se démarquer par son propre talent sans profiter de la notoriété de son paternel.

« Il y a cet homme médiatisé, qui fait ce qu’il a à faire, ce qu’il a envie de faire. Et puis mon père. Il ne faut évidemment pas qu’on m’associe sans cesse à lui, qu’on me cantonne au rôle de ‘fille de », avait-elle dit dans Télé-Loisirs.

Un talentueux homme d’affaires

Marc Simoncini se lance dans l’entrepreneuriat après avoir été fraîchement diplômé de Supinfo. Il crée ainsi l’entreprise CTB spécialisée dans la fourniture de services minitel. Celle-ci n’obtient pas le succès escompté.

L’homme d’affaires s’intéresse donc plus au monde numérique où il y voit un avenir prometteur. Il revient rapidement sur le marché avec le lancement d’un hébergeur de sites appelé iFrance. Très vite, son entreprise arrive 2e dans sa catégorie.

Marc Simoncini vend iFrance en 2000 à 45 millions d’euros. Avec tout ce capital, ce dernier se positionne maintenant en tant que business angel. Ce titre est décerné aux entrepreneurs ayant percé dans leur secteur et en quête d’autres opportunités dans le business.

Ils sont différents des investisseurs classiques comme les banques et les fonds de capitaux. Lorsque ces derniers trouvent une bonne idée de projet, ils y investissent leur argent personnel. Ils accompagnent aussi l’entreprise en croissance à travers leur expertise et leur réseau de contacts.

Marc Simoncini aura 60 ans en mars prochain et a déjà une longue liste d’expérience réussie en entrepreneuriat derrière lui. Il est surtout célèbre pour avoir fondé le premier site de rencontre français, Meetic. Après une entrée en bourse et un succès phénoménal, le chef d’entreprise cède 70 % de ses parts à Match.com.

En 2010, il crée Jaïna Capital, un fonds d’investissement. Ce dernier a notamment contribué à la levée de fonds des entités comme Melty, Winamax, Molotov, etc.

Dernièrement, Marc Simoncini s’est tourné vers le secteur du vélo électrique avec sa nouvelle startup Angell. Le chef d’entreprise veut révolutionner son produit pour le propulser dès 2022 sur le marché européen et américain.

Marc Simoncini dans « Qui veut être mon associé ? »

En 2022, la fortune de Marc Simoncini est estimée à 400 millions d’euros, un chiffre qui ne cesse de monter depuis quelques années. Ce businessman a rejoint le programme « Qui veut être mon associé ? » depuis sa première édition, en 2020.

L’émission est parfaite pour ses activités de Business Angel. « Je fais très attention au dossier dans lequel je rentre et je veux absolument que ce soit un dossier qui puisse avoir un impact réel, mesurable sur la biodiversité, la nature, le climat… ».

Son critère de sélection est simple.

« Je veux investir que dans ce type de projet désormais. La première question à se poser, c’est : est-ce qu’on arrive à régler un problème, la deuxième question, c’est : est-ce qu’on gagnera de l’argent avec ça ? », a-t-il expliqué.

Source : Voici

Accueil / People / Marc Simoncini : sa fille est chanteuse et elle a déjà affronté Bilal Hassani