Plus belle la vie : Laurent Kérusoré fait des révélations fracassantes « Je suis issu d’un viol »

Laurent Kérusoré qui a joué dans le célèbre feuilleton Plus belle la vie, a fait des révélations choquantes sur sa vie et son passé.

Plus belle la vie Laurent Kérusoré fait des révélations fracassantes Je suis issu d’un viol

Le feuilleton Plus belle la vie est un grand classique de la télévision française. Si tous les français ne l’ont pas regardé, une très grande majorité en ont déjà entendu parler. Mais alors que le feuilleton prend fin, un de ses acteurs fait des révélations choquantes. On vous explique tout ici !

Plus belle la vie : une série culte

Plus belle la vie raconte les histoires de différents personnages. Ces derniers vivent dans un quartier de Marseille qui lui aussi est fictif. Durant le feuilleton on voit donc les personnages évoluer, avec leurs soucis, leurs joies et leur peine. Il y aussi de nombreuses intrigues policières dans le feuilleton qui ajoutent du suspens dans le programme. Il y a déjà eu 18 saisons de parues depuis sa première diffusion en août 2004.

La dernière saison a d’ailleurs débuté en août 2021. Le feuilleton compte dorénavant plus de 4356 épisodes, tous de 25 minutes et réalisés avec un budget de 100 000 euros chacun. Mais dans quelques semaines Plus belle la vie diffusera son tout dernier épisode, après 18 ans de diffusion. Les fans vont donc devoir tirer un trait sur leurs personnages préférés. Parmi eux se trouvait Thomas Marci, joué par Laurent Kérusoré. 

Si le personnage qu’il jouait dans Plus belle la vie n’avait pas une vie très simple, il semble que dans la réalité non plus. En fait, son personnage lui va très bien. En effet, l’acteur n’a pas profité d’une vie tranquille et sans accrocs. Depuis sa naissance, Laurent Kérusoré vit une lourde histoire. Bien que sa vie soit pleine de très bons moments, elle cache sa part d’ombre

La curiosité d’un fils

L’acteur de Thomas Marci de Plus belle la vie a eu une vie mouvementée. Sa vie est pleine d’épreuves difficiles. C’est donc en sortant son autobiographie que nous avons pu apprendre de nombreuses choses sur sa vie. Il a dans celle-ci partagé un lourd secret qu’il gardait depuis longtemps.

Son livre se nomme A pleine vie, et a été publié en mars 2010. Il a donc beaucoup parlé de sa vie, le but d’une autobiographie. Mais surtout les débuts de sa vie. En effet l’acteur a été adopté. Il évoque donc les sujets de l’adoption, sa vraie mère et son enfance. Une autobiographie remplie d’émotions qui ne laisse pas indifférent. 

Laurent Kérusoré a expliqué son enfance. Étant adopté, il s’est à un moment intéressé à sa vraie mère. Il a donc désiré en apprendre plus sur elle. Il s’est donc lancé dans différentes recherches afin de comprendre qui elle était et pourquoi l’avoir laissée. Malheureusement, il ne pouvait pas imaginer ce qu’il allait découvrir. Il a fini par trouver les détails de ses origines. Mais quand il a eu les détails de sa conception ça a été un vrai choc pour lui. 

Le fruit d’un traumatisme 

C’est donc dans son autobiographie que l’acteur de Plus belle la vie raconte ce qu’il a découvert. Il raconte donc que “ Ma mère faisait le trottoir. Et d’autres trucs sordides. Ça a été très dur pour moi. Il m’a fallu du temps pour assumer.”

Mais là n’est pas la pire de ses découvertes sur son passé. Laurent Kérusoré a découvert des choses horribles sur ce qu’il s’est passé durant sa conception.

Il témoigne que “Je suis issu d’un vi*l. Ma mère, pr*stituée, a été abusée par son demi-frère.”. Après cette grosse déception, il a décidé de s’adresser à tous les enfants eux aussi adoptés pour leur donner un conseil. “Je reçois beaucoup de lettres de gamins qui ont été adoptés comme moi, et qui recherchent leurs parents biologiques. Je veux les prévenir : tout n’est pas bon à savoir. Parfois, s’inventer une première vie, ce n’est pas si mal”. 

Bien qu’il ait été marqué par ces découvertes, cela n’a pas nuit à son bonheur pour autant. 

Crédit photo : capture télé

Accueil / Actualités / Plus belle la vie : Laurent Kérusoré fait des révélations fracassantes « Je suis issu d’un viol »