Pouvoir d’achat : découvrez ce que proposent les banques pour aider leurs clients !

Pour aider leurs clients, certaines banques ont pris des décisions. Seulement, ces dernières ne suffisent pas à améliorer le pouvoir d’achat.

Source : Istock

Le gouvernement ne cesse de prendre de nouvelles mesures pour améliorer le pouvoir d’achat des Français. Apparemment, les banques vont y prendre aussi part avec cette mesure concernant leurs tarifs. Cela peut-il être suffisant pour faire face à l’inflation actuelle ?

Pouvoir d’achat : Limitation de la hausse des tarifs bancaires

Actuellement, l’inflation ne cesse d’affecter le pouvoir d’achat des Français. Une situation qui oblige les banques à prendre de nouvelles mesures. Apparemment, c’est sur ce sujet que le ministre de l’Économie s’est confié le mardi 13 septembre dernier.

Particulièrement sur la hausse des tarifs bancaires de l’année prochaine. D’après ce qu’il a dit, cette dernière sera limitée à 2%. Évidemment, cette décision a un but précis.

Cette limitation de la hausse des tarifs bancaires est considérée comme un bouclier des frais bancaires. Elle a été instaurée pour appuyer le bouclier énergétique déjà mis en place.

Evidemment, le principal objectif est que cela pourra avoir un impact sur le pouvoir d’achat. Avec cette mesure, on peut prétendre à une réduction de 5,8% de l’effet de l’inflation sur un an au mois d’août. Et cela, d’après une estimation que l’Insee a faite.

La déclaration de la Fédération bancaire française

Dernièrement, les banques et le gouvernement ont procédé à des négociations concernant la fixation des tarifs bancaires en 2023. Apparemment, la plupart des banques ont décidé de geler leurs tarifs pour certains de leurs clients en France. C’est le cas pour La Banque postale, LCL, BNP Paribas et le Crédit coopératif.

C’est ce que Bruno Le Maire a considéré comme un effort significatif. Malheureusement, cela s’avère être insuffisant pour avoir de l’effet sur le pouvoir d’achat des Français.

D’après la déclaration de la Fédération bancaire française, seuls les clients en difficulté financière vont bénéficier de cette offre. Ainsi, les tarifs bancaires vont passer de 3 euros à 1 euro par mois pour ces derniers.

Apparemment, cela est valable pour certaines opérations comme la tenue de compte, la carte de paiement ou encore le RIB. Évidemment, cela va sûrement avoir de l’effet sur le pouvoir d’achat de certains foyers.

Pouvoir d’achat : Seuls les clients fragiles vont bénéficier de cette offre

Toutefois, certains frais annexes ne font pas l’objet de cette réduction de tarifs bancaires pour l’année prochaine. Ainsi, les frais d’incidents vont rester sur le même tarif. Malgré cela, une autre mesure concernant ces derniers a été prise pour les clients fragiles.

Apparemment, ils seront fixés sur un plafond de 25 euros par mois. À titre d’information, les Français dépensent en moyenne 118 euros par an pour couvrir ces frais. Reste à savoir ce que cela va changer sur le pouvoir d’achat.

De son côté, Jean-Yves Mano, président de l’association de défense des consommateurs CLCV ne soutient pas complètement cette mesure. Selon lui, toute la clientèle devra bénéficier de cette offre sur le plafond des frais d’incidents.

Pour le président de l’UFC-Que choisir, Alain Bazot, cette décision est une mascarade. En effet, il n’est pas d’accord sur le fait que ce sont les banques qui dressent la liste des clients fragiles. Quoi qu’il en soit, ces institutions n’ont pas encore pris des initiatives qui sont suffisantes pour améliorer le pouvoir d’achat.

Accueil / Actualités / Pouvoir d’achat : découvrez ce que proposent les banques pour aider leurs clients !