RSA : voici tout ce que vous pouvez toucher !

Alors que le gouvernement prévoit des changements pour les bénéficiaires du RSA, découvrez le montant de cette aide selon les foyers !

Source : Capture Instagram

Il y a quelques années, le RSA a remplacé le RMI, l’API et d’autres aides. Comme l’indiquent nos confrères de Journal du net, tous les actifs peuvent aspirer à cette aide. On vous dévoile d’ailleurs le montant de cette dernière.

« Les bénéficiaires du RSA ont en quelque sorte été les victimes »

Comme pour toutes les aides, le montant du RSA n’est pas le même pour tout le monde. Et pour cause, il y a plusieurs paramètres qui sont pris en compte. Dans un premier temps, le gouvernement regarde le nombre de personnes à charge.

Mais aussi de sa situation personnelle. Par exemple, pour une personne qui habite seule et sans allocation de logement, le RSA s’élève à 598,54 euros. Ce montant change pour une personne seule, sans allocation logement, mais qui a un enfant à charge.

En effet, dans cette situation, le RSA peut atteindre 897,81 euros. Sachez aussi qu’il peut diminuer si vous avez une allocation chômage par exemple. Gardez toujours en tête que le montant de base n’est jamais supérieur au Smic.

De son côté, Emmanuel Macron a quelques changements à apporter au niveau de cette aide. Il envisage de conditionner le versement. Le Président avait donné plusieurs infos lors de la présentation de son programme.

Il avait expliqué : « Les bénéficiaires du RSA ont en quelque sorte été les victimes de notre mauvaise organisation collective et notre nation s’est organisée d’abord en divisant les compétences ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lapausedroit_ (@lapausedroit_)

« Il faut pouvoir mieux accompagner chacune et chacun »

Emmanuel Macron avait alors poursuivi : « Donc, il faut un revenu de subsistance pour toute personne. Mais il faut pouvoir mieux accompagner chacune et chacun, reconnaître sa dignité ».

Le Président avait poursuivi : « Et lui demander une part de devoir pour toutes celles et ceux qui le peuvent ». Dans une interview accordée à RTL, le secrétaire général de la CGT ne semblait pas convaincu.

Philippe Martinez avait révélé à la radio : « Cela consiste à dire – comme pour les privés d’emplois – que ceux qui sont au chômage, ceux qui bénéficient du RSA, le font par plaisir« .

En colère, il avait balancé : « Il faut leur trouver du boulot. Du boulot qui correspond à leurs qualifications avec un salaire digne. Là, on culpabilise ceux qui ont des difficultés dans la vie. Comme si c’était leur faute ou un choix personnel« .

De son côté, le porte-parole du gouvernement a défendu les idées d’Emmanuel Macron. Dans une interview accordée à Europe 1, il a expliqué : « L’objectif de ce filet de sécurité est de permettre à des Français de retrouver le chemin de l’emploi ».

Avant de révéler : « Est-ce qu’on considère aujourd’hui que cela fonctionne ? Non. Prenez les bénéficiaires du RSA. Au bout de 7 ans, il n’y en a qu’un tiers qui est dans l’emploi. C’est qu’il faut faire évoluer le dispositif ».

Des objectifs pour les bénéficiaires du RSA

Dans un entretien avec l’Obs, la ministre du Travail a aussi précisé : « Il y a bien des contreparties. Mais ce dont nous parlons, c’est d’un programme composé de différentes activités« .

Avant d’ajouter : « Comme des formations ou des immersions en entreprise qui permettent de reprendre contact avec le monde professionnel. De préciser son projet. Et de le réaliser. Ce n’est pas du travail d’intérêt général ».

La ministre a révélé que le but était de permettre aux bénéficiaires du RSA de faire un « bilan personnalisé ». « Cela peut permettre d’identifier les freins à l’emploi. Comme des problèmes de santé. Et de proposer une prestation« .

« Ou bien aider à faire un CV. Et apprendre à se présenter devant un employeur. Ou encore découvrir des métiers grâce à des immersions en entreprise. Puis, financer une formation professionnelle ».

Accueil / Actualités / RSA : voici tout ce que vous pouvez toucher !