Serge Gainsbourg : sa fille Charlotte témoigne de ce qu’il lui faisait faire contre son gré

Charlotte Gainsbourg rompt le silence et décide de se confier sur sa relation avec son père qui, jadis, avait dévié tant de langues.

Source : Getty Images

De son vrai nom Lucien Gainsburg, Serge Gainsbourg restera à jamais l’un des plus grands interprètes français de tous les temps. Talentueux, le chanteur était ce que l’on pourrait qualifier de virtuose.

Il maniait les mots comme personnes et avait prêté sa plume pour les plus grands noms de la chanson française. France Gall, Alain Chamfort, Claude François, Juliette Gréco, Vanessa Paradis, Françoise Hardy, Régine… tous ont eu le privilège de chanter et d’interpréter ses mots, ses pensées, le temps d’une ou plusieurs chansons.

Mais derrière l’artiste dont le talent mettait tout le monde d’accord, il y avait également un homme au tempérament de feu. Un homme sans filtre, d’une grande franchise et spontanéité. Il n’hésitait jamais à dire ce qu’il pensait, quitte à choquer le plus grand nombre. Il faut dire que des polémiques, Serge Gainsbourg en a créées de son vivant. Une véritable machine à scandale !

Par conséquent, il était détesté par certains et adulé par d’autres. Et comme beaucoup de gens célèbres, le natif de Paris avait également sombré dans l’alcool et la drogue. On se souvient notamment de ses multiples apparitions à la télé où il était totalement ivre et franchissait la ligne rouge.

En 1971, suite à la naissance de Charlotte, fruit de sa longue romance avec la charmante et sensuelle Jane Birkin, sa vie bascula. Entre le père et la fille, la relation est fusionnelle, voire même trop pour certaines personnes.

Charlotte a grandi en étant témoins non seulement de l’homme admirable qu’était son père, mais également de ses multiples dérapages. Très vite alors, la jolie brune a dû grandir, et ce, à contre-cœur. Afin de s’occuper de son père, elle laissa sa jeunesse derrière elle. À un moment donné, les rôles se sont donc inversés : l’adulte est devenu un enfant et l’enfant est devenu une adulte.

« Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient »

Devenue vraisemblablement plus mature et plus responsable que son célèbre père, Charlotte va rester à ses côtés pendant longtemps pour le surveiller de près. Hors de question pour elle de le laisser sombrer encore plus dans l’alcool et la drogue. De son rôle de chaperon, l’actrice de 51 ans va en baver durant le tournage du très polémique « Charlotte For Ever », sorti en 1986.

À l’époque, elle n’avait que 15 ans et veillait au bon déroulement des prises, en guettant son père qui se présentait souvent ivre sur le plateau et avait des sauts d’humeur. Dans les colonnes du magazine M, la star du fil « Antichrist » avait notamment confié :

« Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient. C’était difficile. Je faisais la tête sur les couvertures de journaux, je ne voulais faire aucun effort, c’était ma manière de me préserver. Il ne comprenait pas que ça ne me plaise pas alors qu’il achetait les journaux pour voir si on parlait de lui. Nous avons vécu ensemble le temps du tournage. C’était compliqué. J’aime mon père plus que tout, mais j’ai eu tellement de mal à me faire une vie. Il était saoul en permanence, c’est éprouvant à vivre pour une enfant. En public, c’était difficile. Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts. »

Malgré tout, Charlotte adorait son père. Même si grandir à ses côtés n’a pas toujours été évident, elle le vénérait, l’idolâtrait. Le duo était tellement complice, chose que beaucoup avait du mal à comprendre.

Une complicité très douteuse

En effet, dans la longue liste des scandales de l’homme à tête de chou, on peut citer sa relation jugée trop intime avec sa fille. Leur forte complicité a été mise en scène dans « Charlotte For Ever », qui explore les relations père/fille, le tout dans une atmosphère incestueuse.

Ce à quoi le chanteur n’était pas d’accord :

« Charlotte For Ever, ça veut dire “amour-passion pour toujours”… mais pur hein ! Qu’on ne parle pas d’inceste sinon ça va chier, je casse les dents !  », avait-il déclaré lors d’une interview.

Force est de constater que de son vivant, Gainsbourg adorait la provocation. Faut dire aussi qu’à l’époque, les mentalités n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui. De nos jours, sortir un film comme « Charlotte For Ever » ne serait probablement pas une tâche facile, voire même impossible.

Bref, n’empêche que malgré toutes les polémiques dont il en est l’auteur, Serge Gainsbourg a su marquer de son empreinte le milieu culturel français. Malheureusement, le 2 mars 1991, il s’en est allé à l’âge de 62 ans, des suites d’une crise cardiaque.

Accueil / Actualités / Serge Gainsbourg : sa fille Charlotte témoigne de ce qu’il lui faisait faire contre son gré