Soyez plus forts que vos biais de jugement

Par Julie.D, le 19 Juin 2019, dans lifestyle
Rejoins Foozine sur FB  

Si vous pensez que vous prenez vos décisions en toute liberté, sachez que vous vous trompez. Nous sommes en effet tous victimes de biais de jugement qui faussent notre rationalité et notre jugement. Ces biais sont d’autant plus forts lorsque nous sommes soumis à l’urgence, à l’incertitude, ou à un trop plein d’information. Afin de trancher et de prendre une décision, nous faisons alors appel à des raccourcis mentaux souvent fondés sur des stéréotypes et des idées toutes faites. A cause d’eux, nous prenons de mauvaises décisions sans en avoir conscience. Découvrez les différents biais de jugements auxquels nous sommes quotidiennement confrontés, et surtout comment les contourner !

Biais de jugement

Les différents biais de jugement

Il faut savoir qu’il existe malheureusement plusieurs biais de jugement. Découvrez lesquels afin de mieux les cerner et de les éviter.

. Le biais de confirmation : lorsque nous avons des croyances, nous cherchons naturellement des informations capables de les renforcer, et à l’inverse nous rejetons tout ce qui pourrait les contredire.

. Le biais d’ancrage mental : nous avons naturellement tendance à prendre pour référence la première information dont nous avons connaissance. Lorsque d’autres viennent la contredire, nous les négligeons par facilité. C’est pour cela qu’on dit que la première impression est toujours la plus importante !

. Le biais de négativité : nous avons tous tendance à accorder plus d’importance aux expériences négatives qu’aux expériences positives, comme si elles étaient plus importantes. C’est en tout cas celles qui nous marquent le plus !

. Le biais de disponibilité : lorsque l’on cherche des informations dans notre esprit, on se contente souvent des premières qui nous reviennent en mémoire, délaissant les autres.

. Le biais de statu quo : nous sommes naturellement rassurés par la situation actuelle, celle qui nous est familière. Cela provoque une certaine résistance au changement.

. Le biais de l’aversion à la perte : il faut savoir que pour presque tout le monde, la peur de perdre est plus grande que celle de gagner. C’est un frein au progrès et à une vie meilleure.

. Le biais de faux consensus : nous partons tous du principe que nous avons raison et que les autres pensent comme nous. Mais nous avons tort et cela nous pousse à prendre de mauvaises décisions !

Comment mieux les combattre

Avoir conscience de tous ces biais de jugement est essentiel pour pouvoir les contourner. Grâce à cela, il est possible d’étudier une situation avec davantage de recul et d’objectivité. Il est important de se demander d’où viennent nos croyances et nos certitudes, en de les remettre en question. Cherchez des arguments qui pourraient les contredire, afin d’éprouver vos vérités. Prenez également conscience de vos peurs et de vos réflexes de paresse, afin de mieux les combattre. Avant tout, n’oubliez pas de rester ouvert et de vous questionner ! C’est le meilleur moyen d’éviter d’être victime de biais de jugement.

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.