Supermarché : ces produits adorés par tous les Français vont disparaitre à cause de la pénurie !

Guerre en Ukraine, grippe aviaire ou réchauffement climatique, la pénurie sévère guette la France. Foozine vous dit tout.

Source : Istock

La grave situation actuelle due à la guerre en Ukraine a aussi de graves répercussions dans toute l’Europe et au-delà. Bien sûr, nous subissons également un fort impact en France par rapport aux prix qui grimpent dans de nombreux secteurs. Et aujourd’hui la pénurie nous guette.

Nous le savons que trop, les prix du carburant, du gaz et de l’électricité augmentent constamment et la situation est telle qu’elle s’aggrave de plus en plus. Un coup dur pour nous consommateurs finaux qui réalisons, dans notre quotidien, à quel point les prix des produits dans les rayons des supermarchés ont augmenté et continueront d’augmenter. Et aujourd’hui ce n’est plus la seule augmentation qui nous tracasse, ce sont aussi les risques brulants de pénurie.

Les causes de la pénurie

Des étagères vides ? Les effets de la guerre en Ukraine se font sentir, non seulement sur l’essence et le carburant, mais aussi sur les prix dans les supermarchés. Au cours du dernier mois, à partir de début février, nous avons signalé de temps à autre la difficulté croissante à trouver des produits de première nécessité à des prix raisonnables. Avec le début du conflit, le 24 février, les craintes de beaucoup se sont matérialisées : le coût record de l’essence et du diesel, l’augmentation du coût du blé et des produits dérivés et, d’une manière générale, des coûts toujours plus élevés pour les poches des Français.

Viennent s’ajouter à la guerre en Ukraine, le réchauffement climatique. Et maintenant la grippe aviaire qui provoque différentes pénuries d’ici à la fin de l’année 2022.

La liste s’allonge de plus. Les problèmes d’acheminements de matières premières, les stocks de nombreux produits du quotidien sont en péril. La moutarde, l’huile de tournesol, les pâtes, la farine et les œufs manquent déjà à l’appel dans les rayons.

À cela s’ajoute la dangereuse pénurie prochaine du blé, la Russie étant un des principaux exportateurs mondiaux de cette céréale. Des magasins commencent déjà à rationner certains de leurs produits, farine et huile en tête.

Les pois chiches vont manquer

Les pois chiches sont aussi sur la sellette. Ils pourraient bientôt être difficiles à trouver dans les rayons des supermarchés français et surtout chez les industriels qui les utilisent pour leurs recettes.

Selon la Confédération Internationale des Légumineuses, du fait du réchauffement climatique et de la guerre en Ukraine, l’offre mondiale pourrait baisser de 20% cette année. Cette baisse entraînera de manière mécanique une hausse des prix pour ce produit qui est en forte demande. En effet, on trouve des pois-chiches dans de nombreux produits transformés et pas seulement l’houmous ou la célèbre socca à Nice.

Pénurie de champagne et foie gras à Noël prochain

La pénurie devrait aussi s’inviter aux fêtes de fin d’année. Le foie gras se fera certainement rare. La grippe aviaire a décimé les couvoirs de Vendée où 90 % de la production de canetons français se trouve. Par conséquent, les producteurs de foie gras, par manque de canards à élever, annoncent une pénurie dans les mois, voire les années à venir.

Même combat pour le champagne, dont on ne fera pas sauter beaucoup de bouchons à Noël prochain. En effet, les producteurs de champagne sont alarmés : ils manquent cruellement de coiffes pour leurs bouchons, conséquence directe de la guerre en Ukraine et de la pénurie d’aluminium.

Certains vignerons sont face à une pénurie de bouteilles en verre pour embouteiller leur champagne. Réaction notamment d’une offre plus faible que la demande. Et d’une augmentation du prix du verre causée par la guerre en Ukraine. De plus, le champagne devrait connaître une forte demande de la part des pays étrangers. Cette attirance pour le champagne français videra nos rayons ou augmentera le prix des bouteilles.

La hausse du prix du verre augmente le risque de pénurie de champagne. En effet, la guerre en Ukraine a fait augmenter le prix du gaz. Et cela a entrainé une hausse du prix du verre et bien sûr celui des bouteilles. Une augmentation entre 5 et 15% par bouteille selon la Fédération des vignerons indépendants de la Champagne.

Accueil / Actualités / Supermarché : ces produits adorés par tous les Français vont disparaitre à cause de la pénurie !