Tout ce que vous ignoriez sur le whisky japonais

Par Julie.D, le 14 Février 2019, dans food

Pour les puristes, un vrai whisky ne peut être qu’ Ecossais. Et pourtant, le whisky japonais a le vent en poupe. Il est d’ailleurs régulièrement récompensé lors de concours internationaux. Découvrez l’histoire et les particularités du whisky nippon.

Whisky japonais

Les origines du whisky japonais

Le whisky japonais serait née dans les années 1920. Ce n’est donc pas une nouveauté contrairement à ce que l’on pourrait penser. En 1918, un jeune homme du nom de Masataka Taketsuru s’envole vers l’Ecosse pour suivre des cours de chimie à l’université de Glasgow. Il découvre alors l’art de la distillation du whisky en écumant les distilleries écossaises. Deux plus tard, il rentre dans son pays natal pour y fonder sa propre distillerie. Celle-ci, nommée Yamazaki, voit le jour en 1923. Cependant, ce n’est qu’au début des années 2000 que le whisky japonais se fait connaître en Europe. C’est La Maison du Whisky qui a commencé à en distribuer. Contrairement à d’autres whiskies comme le Scotch et le Bourbon, le whisky japonais n’est encadré par aucun cadre juridique. Les distilleries japonaises n’hésitent donc à innover en testant de nouvelles techniques ! Vieillissement, ingrédients, procédé, le champ des possibles est infini au pays du soleil levant ! Certaines distilleries filtrent même leur whisky dans du bambou ! Le whisky japonais est assez rare, car les producteurs ne sont pas assez nombreux pour satisfaire la demande. Depuis peu, cette tendance est en train de s’inverser et le Japon peu se targuer d’être le quatrième pays à avoir rejoint le cercle très restreint des pays du whisky ! Si la production a repris de plus belle, les bouteilles d’un certain âge s’arrachent à prix d’or car il est aujourd’hui très difficile d’en trouver. Deux groupes s’affrontent sur la scène du whisky japonais : Suntory avec ses distilleries Yamazaki et Hakushu, face à Nikka et ses distilleries Yoichi et Miyagikyo.

Whisky japonais

Un whisky parfaitement équilibré

Le whisky japonais s’inspire de la culture nippone en recherchant l’équilibre parfait et l’harmonie. Les mélanges de whisky de malt et de whisky de grain, autrement dit les blended whiskies, sont d’ailleurs très courants au Japon. Cela permet en effet de créer le whisky parfait pour les fins palais des Japonais. Ronds et harmonieux, ces whiskies ont aussi su séduire les occidentaux ! Quant aux rares single malts japonais, ils s’affirment par un caractère très marqué qu’ils doivent à de nombreux facteurs. La pureté de l’eau filtrée à travers de la tourbe et le climat tempéré expliquent le goût prononcé de ces whiskies qui rivalisent avec leurs cousins écossais. Les alambics sont également chauffés avec un feu alimenté par de la poudre de charbon. Une technique ancestrale que plusieurs distilleries écossaises ont oubliée. La plupart des fûts, en bourbon, sont fabriqués sur place. A noter que certains whiskies japonais d’assemblage comptent du single malt écossais !

Un article signé Julie.D

Issue d’une formation en journalisme et en communication, je me passionne avant tout pour les mots. Mes domaines de prédilection ? Le design, la gastronomie, la musique, et le bien-être au naturel.