Un Belge filme un asticot dans ses frites mais Quick le poursuit en justice

Par Foozine, le 02 Novembre 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Le 13 octobre 2017, un homme a commandé son repas chez Quick à Seraing. En rentrant chez lui, il a la très mauvaise surprise d'y trouver une larve dans les frites de sa fille. Il filme la scène et diffuse la vidéo sur les réseaux sociaux. Ce qui n'a pas plu à chaîne de restauration qui s'est retournée contre le client.

Après avoir collectionné les vues pendant trois jours, l'homme a retiré les images à la demande de la gérante du fast-food.

Mais Le Quick de Seraing a décidé d'attaquer son client au tribunal estimant qu'il lui avait offert une bien mauvaise publicité, alors que les contrôleurs de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire n'avaient rien trouvé à redire en visitant les cuisines du restaurant.
Un Belge filme un asticot dans ses frites mais Quick le poursuit en justice
Ce mardi 30 octobre à Liège, l'avocate de Quick a réclamé 10 000 euros au titre du préjudice subi - une baisse de 30 à 40% du chiffre d'affaires et de la fréquentation, selon la gérante.

Le tribunal civil de Liège rendra sa décision le 27 novembre.
Un Belge filme un asticot dans ses frites mais Quick le poursuit en justice