Un cadre du Ministère de la Culture a forcé plus de 200 femmes à s'uriner dessus devant lui après avoir drogué leur boisson

Par Foozine, le 08 Novembre 2019, dans actu

Le journal 'Libération' a publié une enquête hallucinante sur les perversions d'un haut fonctionnaire ce vendredi 8 novembre. Pendant près de 10 ans, Christien N., cet homme ancien responsable RH officiant au Ministère de la Culture, n'a pas hésité à administrer des diurétiques aux jeunes candidates qu'il recevait en entretien pour qu'elles urinent devant lui.

Des victimes se disent 'traumatisées' : 'J'ai uriné par terre, quasiment à ses pieds. J'étais humiliée et honteuse' raconte une d'elles. 'J'ai baissé mon pantalon et ma culotte et j'ai urine. Pendant ce temps, il tenait son manteau devant moi pour me cacher et regardait mon visage' rapporte une autre.

L'homme mettait des diurétiques dans un thé ou un café qu'il proposait aux femmes, prenait des clichés sous son bureau, puis proposait aux candidates de sortir visiter le quartier et les amener dans des endroits où elles ne trouveront pas de toilettes pour qu'elles s'urinent dessus.

femme uriner DRH

L'homme avait pris l'habitude d'inscrire les noms de ses victimes et prenait des notes quant à leur comportement face à cette situation. Ce fichier comprenant près de 200 noms a été saisi par la police.

Après avoir été suspendu de la fonction publique, Christian N. a été révoqué en janvier 2019. Il a été placé sous contrôle judiciaire et mis en examen des chefs d''administration de substance nuisible, d'agression sexuelle par personne abusant de l'autorité conférée par sa fonction, d'atteinte à l'intimité de la vie privée par fixation d'image, de violence par une personne chargée de mission de service public et d'infractions à la législation sur les médicaments'