Un directeur de magasin en liquidation accuse les gilets jaunes de détruire des emplois

Par Foozine, le 27 Février 2019, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

La Grande Récré, magasin de jouets à Saint-Eulalie en Gironde a cessé son activité à cause des blocages des gilets jaunes, selon le gérant Thomas Imbert qui affirme avoir perdu 25% de son chiffre d'affaires en décembre. Placé en liquidation, le magasin de jouets ne s'est pas relevé des semaines de blocage du mouvement des gilets jaunes.

'J'ai commandé mes produits de Noël en septembre. Quand les clients ne sont pas venus parce qu'ils ne pouvaient pas se rendre au centre commercial à cause du blocage du rond-point, je me suis retrouvé avec un énorme stock sur les bras, un stock saisonnier, que je ne peux pas écouler. Ça représente 100 000 euros de ventes en mois' témoigne t-il.

Une situation qui l'a poussé à fermer son magasin. Des promotions sont lancées pour écouler le stock de marchandises depuis le mois de janvier.

D'ailleurs, le 8 février dernier, La Grande Récré a souhaité répondre sur sa page Facebook suite à de nombreux messages haineux reçus après l'annonce de la liquidation avant fermeture : 'Plutôt que de déferler votre haine en étant bien tranquille derrière votre écran, prenez donc votre courage à deux mains et venez discuter de tout ça au magasin ! Quant à ceux qui éprouvent du plaisir à voir ce magasin fermer ou à souhaiter que celui-ci brûle, vous êtes PITOYABLES !'

Placée en redressement judiciaire depuis le 13 mars 2018, l'enseigne française de distribution de jouets du groupe familial Ludendo avait prévu de fermer ou céder ses filiales déficitaires en Belgique, en Espagne et en Suisse pour ne conserver en direct que des magasins La Grande Récré en France.