Un jeune Toulousain handicapé doit rembourser les frais de justice de la SNCF

Par Foozine, le 17 Août 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Atteint depuis sa naissance du syndrome de Little, un Toulousain a porté plainte contre la SNCF estimant que les trains de la société n'étaient pas adaptés aux voyageurs handicapés. Kévin Fermine, âgé de 26 ans, a été condamné aux dépens de la SNCF et va devoir payer tout ou partie du coût du procès.

Le jeune homme avait saisi la justice en raison de son incapacité à accéder aux toilettes du train dans lequel il circulait. La chambre civile du tribunal de grande instance de Toulouse a finalement rejeté la demande de Kévin, et le condamne à rembourser les frais de justice de la société qu'il accusait.
Un jeune Toulousain handicapé doit rembourser les frais de justice de la SNCF
Une situation qui l'empêche d'accéder aux toilettes ou au wagon-bar.

'Il m'est déjà arrivé de m'uriner dessus, tout simplement parce que je n'ai pas pu aller aux toilettes. C'est vraiment dégradant, je ne le supporte plus' a t-il raconté.
Un jeune Toulousain handicapé doit rembourser les frais de justice de la SNCF
'C'est moi la victime et moi qu'on condamne. À travers moi, ce sont 10 millions de personnes handicapées qu'on malmène'
Un jeune Toulousain handicapé doit rembourser les frais de justice de la SNCF
Le verdict rendu par le tribunal s'appuie sur un point purement juridique. En effet, une échéance est fixée par la loi pour que la SNCF mette ses infrastructures aux normes et qu'elles permettent l'accueil des personnes handicapées. Or, dans le cas du train de Kévin, l'échéance est fixée à 2024.
Un jeune Toulousain handicapé doit rembourser les frais de justice de la SNCF