Un maire refuse pour la deuxième fois de détruire les cabanes des gilets jaunes

Par Foozine, le 27 Décembre 2018, dans actu
Rejoins Foozine sur FB  

Lundi 10 décembre dans la matinée, une tractopelle s'apprêtait à détruire les cabanes implantées près des ronds-points tenus par les Gilets jaunes de Donges. François Chéneau, le maire a désapprouvé l'intervention car il n'était pas au courant : 'J'ai été prévenu et j'ai immédiatement réagi. C'est l'élu d'astreinte qui a reçu la demande des gendarmes et l'a validée sans me prévenir'

Il a rapidement refusé cette intervention, considérant que les cabanes ne gênent pas la circulation. 'Elles sont implantées sur des parkings, donc sur le territoire communal' explique t-il.
Un maire refuse pour la deuxième fois de détruire les cabanes des gilets jaunes
Après une discussion avec la gendarmerie, le maire apprend que l'ordre vise à 'détruire des symboles afin de casser le mouvement' !
Un maire refuse pour la deuxième fois de détruire les cabanes des gilets jaunes