Un tatouage au henné fait en vacances vire au désastre

Par Foozine, le 23 Mai 2017, dans mode

Sophie Akis, 22 ans, profitait tranquillement de ses vacances à Agadir au Maroc.

La jeune femme, fan de tatouages a voulu s'essayer aux tatouages temporaires au henné sur les mains et les poignets. Une pratique très répandue en Afrique du Nord.
Un tatouage au henné fait en vacances vire au désastre
Afin de ne prendre aucune risque, elle teste sa peau 24h avant afin d'être sûre de ne pas avoir de réactions allergiques. Tout se passe bien, cette fois c'est décidé, elle se fera son tatouage au henné.
Alors qu'elle est sur la plage d'Agadir, un tatoueur ambulant l'accoste et lui propose ses services. La jeune fille accepte. Elle est ravie, le résultat est magnifique.
Un tatouage au henné fait en vacances vire au désastre
Mais cela va vite virer au désastre : quelques heures seulement après s'être faite tatouer, ses mains gonflent et sa peau commence à rougir et à s'irriter.
Elle décide alors de rentrer en Turquie où elle vit avec son mari et fonce à l'hôpital.
Un tatouage au henné fait en vacances vire au désastre
Selon les médecins, il s'agit d'une réaction allergique. Elle se voit prescrire une solution idoine avec laquelle elle doit faire des bains de mains tous les 10 minutes pendant 2 jours ainsi qu'une crème à la cortisone.
Malheureusement, ce cas est loin d'être isolé et chaque année de nombreux touristes ont des réactions similaires en raison d'une réaction au soleil et/ou à la mauvaise qualité du henné.
Faites donc très attention si vous avez envie de vous laisser tenter par un tatouage au henné ...
Un tatouage au henné fait en vacances vire au désastre