Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas

Par Foozine, le 17 Janvier 2018, dans culture
Rejoins Foozine sur FB  

Chez les Torajas, un peuple indigène, les morts reviennent à la vie chaque année. Ils prennent le temps d'exhumer les morts, de nettoyer leurs corps, changer leurs habits puis les enterrer à nouveau. Ce rituel particulier est appelé 'Ma'nene' , l'objectif est de montrer aux défunts qu'ils les aiment. Chaque société et chaque culture a sa propre vision de la mort, quelque soit votre conception, vous serez sûrement étonné par les coutumes de ce peuple qui voit la mort comme une fête.

Chez ce peuple de l'Indonésie, la mort se fête.
En effet, chez les Torajas, qui vivent sur l'île de Sulawesi, la mort est équivaut à une célébration à laquelle participe tous les membres de la famille. Et quand nous disons TOUS, les morts y sont également inclus…
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas
Appelé Ma'ne'ne, ce rituel étrange s’effectue annuellement au mois d’août. Durant ce rituel, les cadavres sont sortis de leur cercueil pour être nettoyés, habillés, coiffés, maquillés…
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas
Les Torajas veulent montrer aux morts qu’ils les aiment et les respectent
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas
Dans les familles de ce peuple, lorsqu'un décès survient, il est effectivement de coutume de conserver le corps du défunt pendant… quelques semaines, voire des mois dans la maison ! Le mort est alors souvent placé dans une pièce à part où on lui apporte même à manger avant d’être inhumé dans un grand cercueil qui sera ensuite placé dans des cavernes creusées dans les falaises de calcaire de l'île.
Une fois par an, les morts reprennent vie chez les Torajas